L'info mensuelle

Newsletter du 1er Trimestre 2018

Jours Pays

  HOME       Les Articles vus pour vous ...                 Nous suivre      
Copyright © www.Africa-badminton.com

FLASH - INFOS
 
01
JAN

INFO

03
JAN
 

INFO


MRI

Badminton : perfectionnement pour neuf badistes en Malaisie  DEFI SPORT By Kevin Manoo  03/01/2018

Pas de répit. Après une fin de saison chargée, neuf de nos locaux mettent le cap sur la Malaisie, vendredi pour participer à un camp d’entraînement.

Ce stage d’entraînement d’une durée d’un mois à la  New Vision Badminton Academy s’insère dans le cadre de la préparation pour les Championnats d’Afrique, prévu en février prochain, en Algérie.
Ils seront neuf à prendre l’avion pour la Malaisie vendredi, cinq éléments masculins, nommément Julien Paul, Aatish Lubah, Melvin Appiah, Tejraj Pultoo et Alexandre Bongout, ainsi que quatre éléments féminins, soit Aurélie Allet, Kobita Dookhee, Ganesha Mungrah et Sendila Moorat. Ils mettront par la suite le cap sur l’Algérie où ils seront rejoints par la triple Championne d’Afrique, Kate Foo Kune, en vue de trois compétitions : les Internationaux d’Algérie, le tournoi qualificatif Thomas & Uber Cup, ainsi que les Championnats d’Afrique 2018.
Pour le président de la Fédération mauricienne de badminton, Sharma Nundah, ce camp d’entraînement constitue une étape préparatoire en vue des Jeux des Îles 2019. « Cette année, au niveau de la Fédération, nous mettons les bouchées doubles, afin que l’ensemble de nos locaux puissent être dans les meilleures conditions possibles pour les Jeux des Iles 2019. C’est dans cette optique qu’ils seront en stage pendant un mois à la New Vision Badminton Academy, en Malaisie »
Et de préciser : « Le camp d’entraînement se fera sous la conduite du Headcoach Yogendran Krishnan et servira aussi de remise à niveau pour les Championnats d’Afrique 2018, en Algérie où Kate Foo Kune assurera la défense de son titre, alors que le tandem Lubah-Paul aura la chance de démontrer qu’il mérite son rang de No 1 africain en double hommes. Quant aux plus jeunes, ils gagneront définitivement en expérience. »
De Malaisie, les Mauriciens rallieront directement l’Algérie pour disputer les internationaux prévus du 7 au 9 février. S’ensuivra le tournoi qualificatif de la Thomas Cup pour les hommes et de la Uber Cup pour les dames du 11 au 15 février. L’aventure algérienne se clôturera avec la tenue des Championnats d’Afrique de badminton du 16 au 18 février.
La triple championne africaine, Kate Foo Kune, prend la défense de son titre très au sérieux. « Je compte bien défendre mon titre en Algérie pour ainsi asseoir mon règne sur la scène africaine. Je compte également profiter de ce rendez-vous africain pour parfaire mon jeu, afin d’aborder les Jeux du Commonwealth, en avril avec sérénité et avec pour objectif une place sur le podium », confie-t-elle.

Confédération africaine : le contrat d’Edoo étendue

Le contrat du Mauricien Sahir Edoo au poste de secrétaire général par intérim de la Confédération Africaine de Badminton (CAB) a été étendu. Alors, que son contrat a pris fin en décembre, le comité exécutif de la CAB a décidé de conserver l’ancien badiste au moins jusqu’à mars 2018. L’extension de son contrat a pris effet, le 8 décembre 2017 et s’étend jusqu’au 7 mars.
Sahir Edoo était déjà actif au niveau de la CAB, depuis plus de trois ans, aidant dans diverses fonctions au sein de cette institution. Mi-2017, il a été nommé secrétaire général par intérim de la CAB, en remplacement du secrétaire général d’alors, Raj Gaya. Ce dernier a de nouveau été nommé secrétaire général par le comité exécutif de la CAB, cependant le conseil de l’instance africaine n’a toujours pas approuvé cette nomination

05
JAN
 

INFO


MRI

Badminton - Volant d’or africain 2017 : grande première pour Paul et Foo Kune


Le badminton mauricien est à l’honneur. Julien Paul et Kate Foo Kune ont terminé la saison 2017 en tête du classement du Volant d’or.

C’est une grande première pour les Mauriciens Julien Paul et Kate Foo Kune. Ils enlèvent la palme avec 17320 et 14705 points respectivement. Le Volant d’or africain est uniquement attribué dans la catégorie simple hommes et simple dames. Ce titre est comptabilisé à partir des performances enregistrées sur le circuit africain. Pour rappel, le Volant d’or africain est un prix décerné par l’Africa badminton.com depuis 2008.

Si chez les hommes, c’est la toute première fois qu’un Mauricien brille à cet échelon, chez les dames, Kate Foo Kune est la troisième Mauricienne à se voir attribuer cette distinction. C’est sa sœur aînée Karen Foo Kune qui avait ouvert la voie en 2009, avant de récidiver en 2010. Alors qu’en 2012, Shama Aboobakar s’était adjugée ce titre.

C’est principalement grâce à leurs bonnes performances enregistrées durant l’année 2017 que nos deux badistes ont obtenu la palme. L’année avait bien débuté pour Julien Paul qui a enlevé les Internationaux d’Ouganda en février 2017 en simple hommes. Ses deux troisième places au Botswana et en Zambie ainsi que sa deuxième place lors des Internationaux de l’Afrique du Sud ont contribué à sa consécration.

Quant à Kate Foo Kune, la palme de Championne d’Afrique a pesé de tout son poids dans la quête du titre de Volant d’or en simple dames. Il y a également eu la médaille d’or en Zambie ainsi qu’une médaille d’argent en décembre lors des Internationaux de l’Afrique du Sud.

Julien Paul se dit heureux d’être le premier Mauricien à décrocher ce titre. « C’est gratifiant de voir que les efforts payent. C’est une fierté d’être le premier Mauricien à remporter ce titre. J’espère pouvoir être plus compétitif face aux Européens afin de pouvoir engranger plus de médailles d’or en 2018 et viser encore une fois le titre », nous a confié Julien Paul.

Kate Foo Kune, qui a rejoint sa grande sœur parmi celles à s’être s’adjugées le Volant d’or, est contente. « J’ai pris la troisième place au classement du Volant d’or à deux reprises, soit en 2013 et 2016 alors que j’ai terminé à la deuxième place en 2015. Je suis contente d’avoir pu terminer à la première place pour l’année 2017 », a déclaré la Championne d’Afrique.

09
JAN
 

INFO


MRI

Badminton — Stage en Malaisie - Kate Foo Kune : «Je me sens mise à l’écart»

By Kevin Manoo Mardi 09 janvier 2018
La badiste Kate Foo Kune ne participe pas au camp d’entraînement en Malaisie. La raison est qu’elle n’a pas été informée par l’Association mauricienne de badminton de la tenue de ce stage.
Un groupe de huit joueurs participe actuellement à un camp d’entraînement à la New Vision Badminton Academy, en Malaisie, afin de parfaire leur préparation en vue des différentes échéances qui se profilent à l’horizon. Kate Foo Kune ne cache pas sa frustration quant à sa mise à l’écart.
« L’Association ne m’a rien dit concernant ce stage. Ce n’est que quelques jours avant la tenue du camp d’entraînement que le headcoach Yogendra Krishna m’a demandé si je souhaitais y participer. Je ne comprends pas pourquoi l’AMB ne m’a rien dit », explique la triple championne d’Afrique. Et de poursuivre : « Ayant eu vent de ce stage à une semaine de sa tenue, je ne pouvais rien faire pour me libérer de mes engagements auprès de mon club. Alors que ce camp d’entraînement m’aurait été bénéfique. »
Celle qui a décroché le Volant d’Or Africain 2017 est outrée par le manque de considération de l’AMB à son égard. «  Je me sens mise à l’écart. J’ai appris que Maurice participerait à la phase qualificative de l’Uber Cup, ainsi qu’aux Championnats d’Afrique (individuel), en Algérie,  en février prochain. On ne m’a rien communiqué à ce sujet », dit amèrement Kate Foo Kune.
La jeune femme déplore aussi le manque de soutien de l’AMB. « L’année dernière, l’Association était d’accord de m’aider pour mes déplacements à des tournois. Je n’ai reçu qu’un billet d’avion », regrette la badiste. Sollicité pour une déclaration, Sharma Nundah, président de l’AMB, fait ressortir que c’est le headcaoch, qui fait le suivi de la préparation de Kate Foo Kune du fait qu’elle évolue en Allemagne.  « J’ignorais qu’on l’avait informée de la tenue du stage en retard. En revanche, nous avons demandé aux parents de Kate Foo Kune de nous faire parvenir l’emploi du temps de leur fille pour l’année 2018, mais on attend toujours. Nous avons besoin d’informations pour faire le nécessaire auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports, afin de lui venir en aide ».
12
JAN
 

INFO


MRI

Badminton – AG extraordinaire de la Confédération africaine : la nomination de Gaya à l’agenda By Ashfaq Muhamodsaroar Vendredi 12 janvier 2018

La nomination contestée de Raj Gaya en tant que secrétaire général de la Badminton Confederation Africa est à l’agenda de l’assemblée générale extraordinaire de l’instance africaine prévue ce vendredi en Afrique du Sud.
En octobre dernier, le Mauricien Raj Gaya avait été reconduit au poste de secrétaire général de la BCA. Cependant, le conseil de la BCA s’était opposé à cette nomination. Malgré cette opposition, Danlami Sanchi, qui était alors président de la BCA, avait tout de même envoyé sa lettre de nomination à Raj Gaya.
Le conseil s’était alors tourné vers la Badminton World Federation (BWF) pour faire la lumière sur cette affaire. Ce cas sera débattu lors de la réunion extraordinaire de ce vendredi.
Par ailleurs, une enquête sur la fraude financière alléguée au niveau de l’Association mauricienne de badminton, se poursuit.Des représentants de l’instance internationale étaient à Maurice en décembre, pour enquête sur ce qui est arrivé aux fonds versés par la confédération à l’AMB. L’argent ne figure pas sur les rapports financiers de la fédération locale pour les années 2014 et 2016.
Par ailleurs, trois motions de blâme figurent également à l’agenda de cette assemblée extraordinaire de la BCA. Elles ont été formulées à l’encontre de l’ex-président de la BCA, du vice-président et de ‘deputy president’ de la BCA. Danlami Sanchi ayant démissionné de son poste de président de la BCA le dimanche 7 janvier dernier, la motion de blâme à son égard ne devrait plus être d’actualité.
12
JAN
 

INFO


MRI

Badminton : Yeldy Louison, fin de match

By Loïc Gangaram Vendredi 12 janvier 2018
À 26 ans, Yeldy Louison met un terme à sa carrière de sportive. Même si  elle évoque une décision personnelle,  la badiste se dit blessée. C’est sur Facebook que Yeldy Louison a fait cette annonce : « Ce fut une décision très difficile, mais je pense qu’il est l’heure pour moi de passer à autre chose. Pour mon bien personnel et surtout pour mon épanouissement, je trouve que c’est mieux que j’arrête. Après 15 ans de carrière, je quitte le badminton la tête haute » .
Yeldy Louison a connu des hauts et des bas, mais avoue aujourd’hui qu’elle n’en peut plus : « Mon sport m’a fait plus pleurer que rire. J’ai fait beaucoup de sacrifices, mais à la fin je me retrouve blessée et méprisée. Certaines choses sont allées beaucoup trop loin et je ne peux plus tenir. Je veux être heureuse » fait-elle ressortir.
Sur sa page Facebook, elle a écrit que « la corruption est une épidémie mondiale’». Interrogée sur le sens de ses propos, elle reste évasive : « Tout finit par se savoir, mais pour l’heure, je n’ai plus le courage pour jouer dans des circonstances pareilles ».
Yeldy Louison a remporté plusieurs trophées. Déjà en juniors, elle dévoilait l’étendue de son talent avec plusieurs médailles d’or au niveau national et surtout une de bronze aux championnats d’Afrique juniors au Botswana.
Lors des jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien en 2008 aux Seychelles, elle décrocha trois médailles soit une en or en double et deux d’argent en simple dames et en mixte.
Elle participe à ses premiers Jeux des Iles de l’océan Indien 2011 aux Seychelles où elle s’appropria l’or dans le tournoi par équipe. L’année 2014 sera la meilleure de sa carrière. Outre ses trois médailles d’or aux championnats nationaux, elle décrocha l’or aux championnats d’Afrique au Botswana en double dames en association avec Kate Foo Kune. De plus, elle participera aux Jeux du Commonwealth à Glasgow.
En 2015, elle poursuit son ascension, aux Jeux des Iles à La Réunion, en remportant trois médailles d’or. « Tous les souvenirs sont de très bons souvenirs.  Celui qui m’a plus marquée est la médaille d’or aux Championnats d’Afrique au Botswana. Il ne manque qu’une participation aux Jeux Olympiques» souligne Yeldy Louison
Pour elle, il y a beaucoup de choses à revoir au niveau de la Fédération. « Les athlètes sont des êtres humains avant tout et non des machines. Je pense que la fédération devra revoir certaines choses surtout à l’égard des joueurs », fait-elle ressortir.
Yeldy Louison continuera de pratiquer le badminton juste pour son plaisir personnel. « Je serais toujours une sportive et je veux toujours être fière de moi », lâche-t-elle en conclusion.
31
JAN

INFO

BWF WORLD TEAM RANKINGS
(Source BWF au 04 janvier 2018)

AFRICA WBF COUNTRY PLAYER MS WS MD WD XD SC TC UC TOTAL POINTS
1 ChinaKoreaJapanDenmarkThailandChinese TaipeiIndonesiaIndiaMalaysiaHong KongRussiaGermanySingaporeEnglandScotlandVietnamAustraliaCanadaU.S.A.FranceNetherlandsBulgariaSpainSlovakiaAustriaSri LankaPeruNew ZealandUkraineFinlandIrelandMauritius
32
  500 500 250 50 50 0 0 0 1,350
  Mauritius 
2 MacauNew CaledoniaCubaBelgiumIsraelItalyBrazilEstoniaEgypt
41
  250 250 125 250 250 0 0 0 1,125
  Egypt 
3 GuatemalaTurkeySwedenCzech RepublicMexicoSwitzerlandFijiPolandGuamFrench Polynesia (Tahiti)HungaryCroatiaJordanDominican RepublicZambiaNorwayPortugalSouth Africa
55
  100 250 125 125 125 0 0 0  
  Zambia  725
4 Uganda
59
  100 250 50 125 125 0 0 0  
  South Africa  650
4 BelarusSloveniaAlgeria
59
  100 250 125 125 50 0 0 0  
  Uganda  650
6 Nigeria
63
  100 100 125 125 50 0 0 0  
  Algeria  500
6 PhilippinesLithuaniaJamaicaNepalBotswana
63
  100 250 50 50 50 0 0 0  
  Nigeria  500
8 68   100 100 5 125 50 0 0 0  
  Botswana  380
9 BarbadosGhana
70
  100 100 50 50 50 0 0 0  
  Ghana  350
10 El SalvadorSurinameChileLuxembourgWalesIcelandLatviaMaldivesMongoliaGreeceIranCyprusMyanmarCosta RicaBenin
85
  10 100 5 50 5 0 0 0  
  Benin  170
11 Pakistan