L'info mensuelle

Newsletter du Mois de Septembre 2013

Jours Pays

  HOME       Les Articles vus pour vous ...                 Nous suivre    

01
INFO
Week Dates Name Category City Country Updated date
36 03-08 Sep YONEX Open Chinese Taipei Grand Prix Gold Taipei TPE 7/10/2013
36 05-08 Sep Kharkov International 2013 International Challenge Kharkov UKR 7/12/2013
36 05-08 Sep Guatemala International Series International Series Guatemala City GUA 7/10/2013
37 09-14 Sep BWF World Senior Championships BWF event Ankara TUR 6/28/2013
37 10-15 Sep LI NING China Masters Superseries Changzhou CHN 7/10/2013
37 11-14 Sep YONEX Belgian International International Challenge Leuven BEL 5/28/2013
37 13-15 Sep Carebaco Internacional Future Series San Juan PUR 5/6/2013
38 17-22 Sep YONEX Open Japan 2013 Superseries Tokyo JPN 7/8/2013
38 19-22 Sep Polish International 2013 International Series Lubin POL 6/26/2013
39 24-29 Sep YONEX-SUNRISE Indonesia Open Grand Prix Gold East Kalimantan INA 7/8/2013
39 24-29 Sep Russian Open Grand Prix Vladivostok RUS 7/7/2013
39 26-29 Sep YONEX Czech International International Challenge Brno CZE 6/25/2013
01
INFO


MRI

 

Kate Foo Kune – Beating the odds from ‘the middle of nowhere  Badzine Don HEARN 29/08/2013

Africa’s top women’s singles player Kate Foo Kune spoke to Badzine about the challenges facing aspiring badminton players from one of the world’s most remote places.By Don Hearn, Badzine Correspondent.  Photos: Badmintonphoto
While Africa is already figuratively on the periphery of the world’s concentrations of badminton popularity and power, 20-year-old Kate Foo Kune’s home of Mauritius is literally barely on the periphery of Africa, lying far out in the Indian Ocean, 2500 kilometres from the mainland’s nearest major city.
Add to that a tiny population and economy and a cost of living influenced by its status as a tourist haven and it starts to look like one of the most challenging places from which to start an international sporting career.
However, where geography and economics might have failed her, family stepped in to give Kate a fighting chance.  She was preceded in her journey by her sister Karen – with whom she competed at the 2010 Commonwealth Games at age 17 – and the two have together made the Foo Kune name synonymous with Mauritian badminton.
The past few years have seen Kate Foo Kune struggle to develop her skills and her career but she recently finished as runner-up at the African Badminton Cup of Nations, losing to Nigeria’s Grace Gabriel in the final, before scoring her first career win over the new continental champion a few days later in the final of the Mauritius International Series.
In Guangzhou earlier this month, where Kate represented Africa at the Wang Lao Ji BWF World Championships, she spoke to Badzine about her struggles and hopes in her fledgling career.
Badzine:
When we think of badminton players from Mauritius, the two names that come to mind both end in ‘Foo Kune’.  How is it that your family came to put your country on the world badminton map?
Kate Foo Kune:
My parents used to play badminton and they fell in love with each other in badminton.  They won the mixed doubles together in the Indian Ocean Games.  It was really a sort of cute love story.
In fact, when they built our house in Mauritius, they made the burglar bars covering the windows in the shape of a shuttlecock.  So my parents have always loved badminton and they’ve always pushed me to play and to represent the country.
Now I’m thinking of moving to the next level, international level.  I mean, why not try it?
Badzine:
You have already competed in the 2010 Youth Olympic Games and you have played internationally in women’s doubles with your sister Karen.  What sort of turns has your career taken in the past few years?
Foo Kune:
My first tournament in Europe was two years ago.  I was still quite young and I didn’t really know how it went.  I didn’t know much, actually, but my sister brought me along just to have the experience of it.  I really liked it and I wanted to try.
The thing is that in Mauritius, you don’t get any funding.  I’m here at the World Championships with my own money.  That’s the only problem.
You need to try to get sponsored and you need to be good to get sponsored but how can you get good if you don’t pay for training?  It’s kind of a vicious circle.
Badzine:
So there are many players who were supported by their associations but have later chosen to be independent but it seems the ones who are most successful as independents are those who are already at the top, like Taufik Hidayat or Markis Kido.  Things seem very different for an independent player in your position.
Foo Kune:
I think you really need to be surrounded in the beginning.  You need to have that foundation.
You need, at least, to have a coach behind you when you play at a tournament.  I didn’t know which way the wind is blowing on the court.  I didn’t have any help on tactical things.  I didn’t know anything.  I just went on court to play.
I was lucky I had some friends here I could hit with but I’m not really surrounded and I think it’s really sad because I really want to try.
Badzine:
So where is your training base, then?
Foo Kune:
I train in Leeds, in England, but I’m doing my degree at the same time so I can’t really train a lot there.  I still try to train at least once a day, though, in the morning.
I’ve been in England since last year.  Before that, I did 4 months in Malaysia and apart from that, I’ve been in Mauritius.
I’ve tried to go to Malaysia as much as possible because that’s where the good training is but I need funding to get there.  That’s the only problem.
Badzine:
Players in Southeast Asia or in Europe can hop to regional events somewhat easily but that’s much harder in Africa and your home being so far from the continent must make it so much more difficult.
Foo Kune:
I know.  Mauritius really is just in the middle of nowhere.
I always think of it this way: why don’t I have a European passport?  It would be so much easier for me to just be in Europe all the time and not have to pay the international fees and not have to look for a visa to stay and all these troubles and I could just be there to achieve my dream.
And now it seems like all possible odds are stacked against me.
Badzine:
Now that you are living in England, have you been able to take advantage of a home base much closer to the European Circuit?
Foo Kune:
I have been but it still costs money to get around to tournaments.  That’s how I qualified for the Worlds – because I was able to get to a few tournaments – but it’s only temporary.  My studies are only three years and I’ve already been there one year.
Badzine:
Players in the Pan Am region, for example, seem to benefit from playing events on that continent but is playing in Africa of a similar benefit to you, even though Mauritius is so far removed?
Foo Kune:
We can still go to events in Africa, but it’s really not the same in terms of experience and we sometimes play in really bad conditions, like on wooden floors or concrete floors even.
Mauritius has really no money in badminton.  They don’t want to invest in it.  So maybe I would play in Africa once a year.
Even though I am the best in Mauritius, they wouldn’t fund me.  They will fund football instead.  Our football team has really no chance but it’s just because it’s a popular sport that they would get the money.
The government in Mauritius also put all the odds against us.  Before, when you sponsored an athlete, you would get a tax break from it but now if you sponsor athletes, you don’t get anything.  So I don’t get any sponsors from my country.
Badzine:
Is there any importance attached to winning the African Championships?
Foo Kune:
I can play an African Championship and if I win, I might get a sum of money but it isn’t like anyone would be trying to find me sponsors or anything.
There is an Olympic scholarship but you have to be nominated to get it and with the amount of money they give you, it’s still not enough.  Based in Mauritius, to earn it, I would have to fly all the way up to a tournament in Africa.  It’s quite expensive, too, because it’s the ‘paradise island’ so there are many honeymooners who come and the flights are not that cheap.
Badzine:
You mentioned your studies in England.  What is your major?
Foo Kune:
My major is sports management.  I really want to manage sports in Mauritius.  I’d like to give future athletes the chance to go global but we’ll see what happens.  That’s my dream.
Badzine:
What sports has Mauritius had some success in?
Foo Kune:
We’ve had World Champions in athletics and kickboxing and an Olympic medallist in boxing but if you look at them now, they’ve won so much but they’re still taking the bus and they have no money.  The government just says ‘Oh, congratulations!  Good luck!’
Badzine:
And yet some of the players at these World Championships received huge cash rewards or have lifetime pensions from their governments for winning Olympic gold medals.
Foo Kune:
Some people are truly blessed.  I often tell my friends on the tour that.  They should really enjoy it because it’s a wonderful thing being a badminton player.
Badzine:
And are you enjoying the life of a badminton player, despite everything?
Foo Kune:
I am, actually.  I love meeting new people and here I am at the World Championships and I’m thinking, ‘Oh my god, this is crazy’.  Not many people can say that.  But maybe in a couple of years I can make some money from it – stop being in the loss zone and move into the profit zone.
Badzine:
What, among your badminton accomplishments, are you proudest of?
Foo Kune:
I have won the continentals for under-15 and under-19 and I hope to win the senior continental championship too.
Badzine:
What goals have you set other than being the African Champion and obviously qualifying for Rio?
Foo Kune:
Yes, Rio, obviously, but my ultimate goal would be to be at least top 50 in the world.  I’m willing to make any sacrifice for it but I need some faith from people.  That’s my only problem.  These days, people don’t have much faith.
Badzine:
With all the adversity, and all the odds you have found stacked against you, you still soldier on.  How do you do it?
Foo Kune:
To be honest, it’s been really hard.  There’s always some bad news: you can’t do this, you can’t go there, there’s no money, etc.
But I really believe, now that it’s five years on, that what hasn’t killed me before has made me stronger.  So if you tell me I can’t go there or if you tell me there’s no money, I think ‘okay’.
It’s all about positive thinking.  I know what my goals are and I will do anything to get there.  Even though a billion people don’t believe in me, I want to prove them wrong.
 

01
INFO


MRI

 

Badminton - Malgré des résultats positifs Le DTN malaisien Tarbadas poussé vers la sortie   WeekEnd 01/09/2013
L'AMB a courbé l'échine devant un fort lobby de « parents interventionnistes »

Nantha Kumar Tarbadas a été poussé vers la sortie malgré de bons résultats durant les 8 mois qu'il a officié en tant que DTN La page est  définitivement tournée et Maurice ne restera  qu'un mauvais souvenir pour le DTN Malaisien Nantha Kumar Tarbadas, 33 ans.Il a effectivement pris l'avion pour la Malaisie vendredi et ne compte pas remettre les pieds au centre de badminton à Rose-Hill. Arrivé à Maurice en janvier dernier, le Malaisien n'a tenu en tout et pour tout  que 8 mois dans ce qu'on peut désormais appeler l'enfer du centre  de Rose-Hill. Comme ses prédécesseurs, Nantha Kumar Tarbadas a fait les frais d'un fort lobby des «parents interventionnistes», qui semblent une fois de plus avoir une influence sans bornes et à un tel point de faire courber l'échine de l'AMB. Celle-ci  n'a pas pris en considération les manquements, voire les incidents qui ont marqué le stage pré-championnats d'Afrique qui s'était déroulé du 24 juillet au 8 août en Malaisie. Le comportement de certains badistes, en particulier les anciens de l'équipe n'a pas été exempt de tout reproche. Certains ont même poussé leurs indisciplines très loin, jusqu'à mettre en péril la composition de la sélection. Dans ce nouveau scandale qui frappe cette fédération pour, encore une fois, les mêmes raisons, l'AMB a choisi la décision la plus facile: pousser Nantha Kumar Tarbada vers la sortie.
Retour à la case départ pour le badminton. A deux ans des 9es Jeux des Îles de l'Océan Indien (JIOI) de 2015 à La  Réunion, cette discipline ne dispose plus des services d'un technicien étranger. Le DTN Malaisien a été remercié par l'Association mauricienne de Badminton lundi dernier alors que cette même fédération tente de faire croire qu'officiellement Nantha Kumar Tarbada a quitté Maurice vendredi dernier pour des raisons de santé. Mais officieusement Week-End est en mesure d'affirmer que le Malaisien a été prié de quitter son poste de DTN pour insuffisance de résultats.
Les résultats
Voilà une bien étrange raison avancée par l'AMB pour justifier au Malaisien cette décision. Car si on fait un petit rappel en arrière depuis son arrivée à Maurice en janvier dernier, Nantha Kumar Tarbadas a entraîné la sélection nationale junior pour les 11es Championnats d' Afrique en Algérie en avril dernier. Une participation qui a eu pour résultat deux médailles d'or, une d'argent et deux de bronze. Une prestation qui change drastiquement des résultats habituels des badistes Mauriciens de ces championnats qui  ne ramenaient que le bonze de cette compétition. Puis  il y a eu en mai dernier la belle moisson des juniors à la compétition de la Commission Jeunesse et des Sports de l'Océan Indien (CJSOI) à Mahé. Les Mauriciens, toujours dirigés par le DTN malaisien avaient tout raflé au nez et à la barbe des Seychellois. Puis, lors des récents Championnats d'Afrique à Maurice, les locaux ont disputé deux finales (simple dames et double hommes), certes perdues, mais il y a eu aussi quatre médailles de bronze. Ajoutez à cela, la médaille d'or de Kate Foo Kune en simple dames aux Internationaux de Maurice.
Reste que l'AMB a osé parler d'insuffisances de résultats lors des récents Championnats d'Afrique. A plus d'un titre, l'argument de l'équipe de Bashir Mungroo est plus qu'une aberration et ne tient pas la route pour un sou. Les résultats sont bien là pour le prouver. Maurice s'était toujours contentée du bronze ces dernières années, à l'inverse des deux médailles d'argent et quatre de bronze obtenues la semaine écoulée. Sans oublier les Internationaux de Maurice avec une médaille d'or, une d'argent et deux de bronze qui sont tombées dans l'escarcelle mauricienne.
Politique de l'autruche
Visiblement dans ce dossier, l'AMB pratique une politique de l'autruche et n'a pas cherché à voir la vérité en face. Cette vérité qui ronge le badminton mauricien depuis des années et qui vraisemblablement continuera à ronger cette discipline. L'AMB, ayant de ce fait opté pour la solution la plus facile en limogeant un technicien dont le péché a été de chercher à instaurer une discipline  au sein des sélections nationales et autour  au lieu de prendre les taureaux par les cornes. L'équipe de Bashir Mungroo porte sans aucun doute une très lourde responsabilité sur ce qu'il adviendra de cette discipline pour ce qui est de la préparation pour les JIOI 2015.
En choisissant de ne pas regarder la vérité en face, l'AMB a feint d'ignorer la question de relations entre le DTN et certains «anciens joueurs» de la sélection qui avaient pris l'habitude de tout décider au sein de la sélection et qui ont des allergies avec le mot discipline.  A tel point que cette vilaine habitude a déteint sur des nouveaux, dont un en particulier,voué à un brillant avenir, qui a osé dire à l'entraîneur de «shut-up» en pleine séance d'entraînement en Malaisie.
Le torchon prend feu
Les enseignements du DTN jugés trop disciplinaires, trop arbitraires, ces têtes brulées de la sélection  ont choisi de  surfer sur la vague de la contestation pour miner l'équipe de l'intérieur et  de surcroît déstabiliser le techncien. Malgré les apparences, le stage en Malaisie a tourné en eau de boudin et  le torchon entre Tarbadas et les «vieux» de la sélection a fini par prendre feu.:mauvaises alimentions, shopping dans des lieux insoupçonnés de Tarbadas qui  pourtant lui-même est un Malaisien, veiller jusqu'à 3h du matin dans les chambres, des sorties non autorisées,  et utilisation abusive des téléphones portables à l'heure des entraînements. Pour couronner le tout: indisponibilité physique d'une ancienne joueuse, qui fut portant avertie.
La goutte d'eau qui a fait déborder le vase est, comme attendu, advenue lors des Championnats d'Afrique à Maurice.  Le coach avait prévenu qu'il n'allait pas intervenir durant les premières phases du tournoi individuel des Championnats d'Afrique. Mais l'incident survenu au 3e  tour du simple dames du tournoi individuel entre la Mauricienne Kate Foo Kune et la Nigériane Tosin Atolagbe. a poussé vers la chute de Nantha Kumar Tarbadas La No 1 de Maurice a certes remporté la joute, mais l'absence de coaching a été décriée. «Les joueurs doivent apprendre à évoluer seuls dans leur match pour progresser car si je m'assois toujours derrière eux, ils ne se débrouilleront pas. Ils ont besoin de maturité pour savoir ce qu'il faut faire à tel ou tel moment. Cela fait partie de l'apprentissage», souligne le Malaisien pour expliquer sa démarche.
 Ce dernier n'aurait  pas apprécié non plus que la soeur  de Kate, Karen Foo Kune, ait pris sa place pour assister sur le banc de l'entraîneur . «C'est le coach seul qui  a le droit de s'asseoir à cette place. Si le joueur souhaite l'assistance d'un coach personnel, il faut en faire la demande au coach la veille de son match pour ainsi avoir le feu vert de ce dernier. J'ai réprimandé Karen sur le court durant le match, lui demandant de libérer la place. Mais elle ne m'a pas écouté. Tout le monde ne peut pas venir et coacher qui il veut, quand il veut. Ce n'est pas logique et c'est un profond manque de respect», soutient notre interlocuteur, qui n'a pas manqué de spécifier dans un rapport que Kate Foo Kune est une joueuse très indisciplinée.
 «Les badistes doivent être disciplinés et se doivent de respecter les consignes et le coach. Je me souviens qu'à mon arrivée, on m'avait donné carte blanche en me demandant d'instaurer discipline et rigueur. Mais je tiens à souligner qu'on ne m'a jamais proposé un contrat de travail où sont clairement définies mes conditions et mes attributions. C'est difficile pour moi de travailler dans de telles conditions d'autant qu'on a commencé à me demander de ménager les joueurs», explique-t-il. «Je n'ai rien à me reprocher. J'ai fait le maximum en huit mois, un court laps de temps. Je suis un homme de terrain et J'estime avoir donné amplement satisfaction et ça se voit dans les résultats», conclut notre interlocuteur.
 C'est plus que dommage que le sort frappe encore cette discipline dont les résultats de Jeux des Iles de 2012 nous ont démontré à quel  point elle était malade. Raj Gaya, qui est à la base de l'arrivée du Malaisien à Maurice, doit assumer une grande part de responsabilité à cette affaire et sans aucun doute , l'AMB qui ne fait plus dans la politique sportive et de développement. Mais dans la politique des petits copains. Le départ programmé de Nantha Kumar Tarbadas laisse sans aucun doute également de la place à ce qu'on appelle des faux prophètes et qui ont une haute opinion de leurs petites personnes.
A bon entendeur…
Raj Gaya, vice-président de l'AMB: «Les badistes sont loin d'être des saints»
Le vice-président de l'Association Mauricienne de Badminton (AMB), Raj Gaya a tenté de justifier les raisons de la séparation avec Nantha Kumar Tarbadas. «Il est vrai que nous lui avons donné carte blanche pour travailler mais nous avons constaté qu'il n'y avait pas eu d'amélioration dans le jeu des badistes. Nous comptions sur lui pour qu'il agisse en tant que sparring-partner mais cela n'a jamais été le cas. C'était une de nos priorités», explique-t-il. «Il a fait du bon boulot en tant que DTN mais pas assez à notre point de vue. L'équipe de Maurice n'a jamais eu une aussi bonne préparation que cette année et la fédération a beaucoup dépensé, soit environ Rs 2 millions  pour la réussite des badistes dans les compétitions phares» soutient-il.
«Il est vrai qu'il a brillé avec les sélections juniors mais ces joueurs avaient déjà fait leurs preuves sur le plan national et il possédait déjà une sélection homogène en vue du rendez-vous continental et des Jeux de la CJSOI. Je ne remets pas en doute ses capacités, loin de là. Mais nous espérions mieux, surtout lors des Championnats d'Afrique, compte tenu des investissements», fait ressortir Raj Gaya. Ce dernier indique toutefois que les badistes indisciplinés en prendront pour leurs grade. «Je n'en ai pas encore fini avec eux. Les badistes sont loin d'être des saints. Ils ont également leurs parts de responsabilité et je compte m'occuper de leurs cas très prochainement», avance Raj Gaya.

 
03
INFO

 

LES NOUVEAUX OPENS AFRIQUE ANNONCES PAR LA W.B.F.
 

- MOROCCO International 2013 -
(Casablanca)  08-10 Novembre

Le Morocco International est classé Future Series à la WBF et les points marqués seront les suivants :

Winner (1) : 1700 - Runner Up (2)  : 1420 - (3/4) : 1170 - (5/8) : 920 - (9/16) : 600 - (17/32) : 350 - (33/64) : 130


 

- BOTSWANA International 2013 -
(Lobatse) 06-08 Décembre

Le Botswana International est classé International Series à la WBF et les points marqués seront les suivants :

Winner (1) : 2500 - Runner Up (2)  : 2130 - (3/4) : 1750 - (5/8) : 1370 - (9/16) : 920 - (17/32) : 550 - (33/64) : 210


 

05
INFO

 


LE NOUVEAU CLASSEMENT AFRIQUE AU 05 SEPTEMBRE 2013
(Prise en compte des résultats du All Africa et Open Maurice)
  Le Top Afrique en MS - WS - MD - WD - MX
1° MS 2° MS 3° MS
EKIRING Edwin UGA
200° WBF 6760 Pts
IFRAIMU Jinkan NGR
235° WBF 5021 Pts
ABAH Enejoh NGR
245° WBF 4880 Pts
     
1° WS 2° WS 3° WS
GABRIEL Grace NGR 
110° WBF 11904 Pts
FOO KUNE Kate MRI 
117° WBF 11554 Pts

HOSNY Hadia EGY
154° WBF 8579 Pts
 
     
MD 1° WD 1° MX
ABAH Enejoh
MAKANJU Victor
NGR

157° WBF 6130 Pts
 
ASHRAF Nadine
 HOSNY Hadia
EGY
123° WBF 7183 Pts
EL SAYAD Mahmoud
ASHRAF Nadine
EGY
104° WBF 9712 Pts
 

Classement des Pays Afrique au 05/09/2013 (Source W.B.F.)
(Totalité des points WBF en MS/WS)

La B.C.A. comprend 37 nations africaines affiliées

Répartition des Points par Pays
Le classement se base sur les informations WBF au 05/09/2013
(Entre parenthèses le nombre de Joueurs/Joueuses classés à la WBF)
Clt. PAYS TOTAL MS WS
1 RSA (34) 43600 (20) 22979 (14) 20621
2 OUGANDA (40) 43390 (27) 23700 (13) 19690
3 EGYPTE (12) 39370 (6) 16551 (6) 22819
4 NIGERIA (14) 37175 (10) 19491 (4) 17684
5 BOTSWANA (38) 25695 (23) 15103 (15) 10592
6 KENYA (30) 22495 (21) 13640 (9) 8855
7 ETHIOPIE (28) 20140 (12) 9370 (16) 10770
8 MAURICE (33) 19520 (23) 7000 (10) 12520
9 GHANA (5) 3704 (3) 2312 (2) 1392
10 ZAMBIE (5) 3440 (3) 2760 (2) 680
11 SEYCHELLES (6) 3166 (2) 562 (4) 2604
12 MAROC (5) 1073 (2) 430 (3) 643
13 ALGERIE (5) 3780 (5) 3780

*

14 MADAGASCAR (1) 560 (1) 560

*

15 TANZANIE (1) 130 (1) 130

*


Au 05 Septembre 2013 ils sont désormais 15 Pays à faire partie du classement WBF. Cette augmentation tient compte que le système de point se calcule désormais sur une participation sur 52 semaines au lieu de deux participations sur 52 semaines.

La R.S.A. retrouve la tête du classement Afrique. L'Algérie, Madagascar et la Tanzanie sont en bas de classement  et ne présentent pas de femmes dans la compétition.
 

 
06
INFO

 

Africa-Badminton.com ouvre une Page Spéciale sur Facebook concernant le Badminton Marocain.
 Africa-badminton.com NDLR   06/09/2013
Pourquoi une Page Badminton Maroc ?  Mais tout simplement parce que le Maroc est le Pays d'origine du Président de la puissante B.C.A. qui gouverne le badminton africain pour 4 ans.
Qui plus est, le Président Omar BELLALI est également le Président de la Fédération Royale Marocaine de Badminton depuis 1992, il est également le Vice Président de la COMEBA (Confédération Méditerranéenne de Badminton)  mais aussi le Vice Président d'une toute nouvelle association francophone de badminton.
A ce titre, il nous a semblé utile de présenter une page spéciale sur le Badminton Marocain qui est dirigé par le Président de la BCA.
Cela est d'autant plus pertinent que dans quelques semaines se tiendra l'Open International du Maroc à Casablanca.
N'oublions pas que celui qui devait se tenir en 2012 avait été reporté à plusieurs reprises pour enfin être déclaré comme annulé.
/Il sera intéressant de suivre le parcours des joueurs(e)s des clubs du Maroc, pays organisateur de l'Open, surtout après l'échec de la sélection nationale lors des derniers Championnats d'Afrique par équipes et en individuel.

Nous vous invitons donc à suivre toutes les infos du Badminton Marocain sur notre page Facebook :

Africa-Badminton.com/Maroc
 

07
INFO


MRI

 

BADMINTON : Kate Foo Kune clarifie ses propos   Mauricien 07/09/2013
Dans une récente interview qu’elle a accordée en anglais au magazine en ligne Badzine, la badiste mauricienne Kate Foo Kune fait état des réalités qui caractérisent le sport qu’elle pratique et des difficultés qu’elle rencontre à poursuivre sa carrière. Cela par rapport à l’isolement de Maurice du continent, mais surtout des circuits européen et asiatique. Toutefois, elle estime que certains de ses propos ont été mal compris dans le giron et peut-être au plus haut niveau, et souhaite clarifier certains aspects dans ses réponses.
L’entretien a eu lieu lors de sa participation aux mondiaux de badminton tenus du 3 au 10 août à Guanzhou en Chine et pour lesquels elle s’était qualifiée. Kate Foo Kune y est présentée comme l’une des « Africa’s top women’s singles players. » Toutefois, c’est le 29 août que l’interview fut publiée, soit après qu’elle atteint la finale du simple dames du tournoi individuel des championnats d’Afrique tenus à Maurice et remporté dans la foulée le titre du simple dames aux Internationaux de Maurice (14-24 août) aux dépens de la championne d’Afrique en titre, la Nigériane Grace Gabriel.
Interrogée sur ses débuts sur la scène internationale, la badiste répond que cela remonte à deux ans en Europe et que c’est en accompagnant sa soeur en tant que partenaire du double dames qu’elle y a pris goût. Mais ajoute que « … the thing is that in Mauritius, you don’t get any funding. I’m here at the World Championships with my own money. That’s the only problem. You need to try to get sponsored and you need to be good to get sponsored but how can you get good if you don’t pay for training ? It’s kind of a vicious circle. »
Et c’est bien là qu’elle a souhaité réagir en disant que « cela ne diminue en rien le fait que MJS et le Trust Fund for Excellence in Sports m’aient toujours soutenue et je les en remercie. D’ailleurs, je l’ai toujours souligné dans mes interviews. Mais c’est aussi vrai de dire que j’ai participé aux mondiaux à mes frais. De plus, la question portait sur l’isolement et l’éloignement de mon pays du circuit international et les désavantages que cela comporte. D’où le titre de l’interview Beating the odds from the middle of nowhere. »
Le football privilégié
L’isolement de Maurice la pousse aussi à dire qu’elle aurait préféré posséder un passeport européen de manière à pouvoir se déplacer sans souci de visa et poursuivre ses études de Sports Management et réaliser son rêve. Mais à la question de savoir, si le fait d’évoluer dans des tournois africains lui rapporte les mêmes avantages que les joueurs de la zone panaméricaine qui, comparativement, profitent mieux des tournois qui se déroulent sur leur continent, la badiste répond que « … it’s really not the same in terms of experience and we sometimes play in really bad conditions… Mauritius has really no money in badminton. They don’t want to invest in it. So may be I would play in Africa once a year. Even though I am the best in Mauritius, they wouldn’t fund me. They will fund football instead. Our football team has really no chance but it’s just because it’s a popular sport that they would get the money. The government in Mauritius also put all the odds against us. Before, when you sponsored an athlete, you would get a tax break from it but now if you sponsor athletes, you don’t get anything. So I don’t get any sponsors from my country. »
À ce propos, elle réagit en disant qu’« il est vrai qu’en général le badminton n’est pas un sport très populaire à Maurice et même si beaucoup a été fait, le football est toujours le sport le plus populaire et bénéficie automatiquement de plus de soutien, comme dans beaucoup de pays européens d’ailleurs. À l’inverse des équipes européennes qui peuvent se permettre de voyager plusieurs fois dans l’année, à Maurice nous ne le pouvons pas à cause de notre isolement. De plus, la crise financière oblige, et en tenant compte que je n’ai pas encore atteint un niveau mondial appréciable, je ne puis compter sur l’aide d’un gros sponsor même en étant la n°1 de mon pays. »
“Positive thinking”
Répondant à autre réponse, la joueuse confie que « we’ve had World Champions in athletics and kickboxing and an Olympic medallist in boxing but if you look at them now, they’ve won so much but they’re still taking the bus and they have no money. The government just says : Oh, congratulations ! Good luck ! » Et à ce qui semble être une claque, elle soutient que « ce que je voulais dire est que nous avons eu beaucoup de grands champions, mais je pense qu’il n’existe pas encore de structure adéquate pouvant accueillir ces sportifs après leur carrière. Après qu’ils aient tout donné au sport dans leur jeunesse, il est triste de constater que certains d’entre eux n’ont pas de qualification académique pour gagner décemment leur vie. Je crois que le même cas existe dans beaucoup de pays d’Asie. »
Finalement, Kate Foo Kune conclut son interview en disant qu’au-délà d’une qualification aux JO de Rio 2016, son objectif est d’accéder au moins au top 50 mondial du simple dames. « I’m willing to make any sacrifice for it, but I need some faith from people. That’s my only problem. These days, people don’t have much faith… But I really believe… that what hasn’t killed me before has made me stronger. So if you tell me I can’t go there or if you tell me there’s no money, I think okay. It’s all about positive thinking. I know what my goals are and I will do anything to get there. Even though a billion people don’t believe in me, I want to prove them wrong. »
Cette interview a suscité diverses réactions sur le site badzine.net.

07
INFO

 

L'Affaire Kate FOO KUNE !   
 Africa-badminton.com NDLR   07/09/2013
Suite à l'article paru sur Badzine.net, nous avons pu lire des réactions assez violentes de "Sah, Thierry et Steph" ...... Bien que se réfugiant sous un anonymat de circonstance, les propos semblent indiquer que ces anonymes connaissent parfaitement le milieu. Nous reproduisons donc les quelques réactions de ces anonymes :

Sah (02/09/2013) Am very surprised with certain answers by Kate… Kate foo kune is actually one of the most supported athletes in Mauritius, she has benefited from a training scholarship financed by the government for a year now already. Even her participation at most competitions is being funded by the Trust Fund for excellence in sports which is an entity under the Ministry of youth and sports. To her answer regarding the funding towards her sport i think she is completely wrong, cause for the just concluded african championships the government has spent two millon rupees around sixty five thousand dollars to prepare the team. Am sorry to say though some of her replies are legit but it seems like on overall she is misleading the author and readers of this interview.

Thierry (03/09/2013) Very misleading indeed, because how could she pay for her participation at the world championships since being Africas Number 1 player she is automatically qualified for the worlds and her partication is financed by the BWF. I hope the writter should know about this. + Kate has participated in most competitions and training camps, financed by the state, than any other average high level athlete in mauritius. Part of her interview which appeared in the local press is a clear lack of respect towards the the sports community. + This article should ge removed because there are lots of falicious statements. It is well known to everyone that kate is heavily supported by the Ministry of Sports and other partners.

Steph (06/09/2013) : Agree with thierry this article should be removed. Its making a buzz here in mauritius and has left the ministry specially very dejected. The big question here, is she intentionally trying to give a bad image to the ministry of sports since her sister is member of the opposition party! Cause its what exactly it seems.

Nous pensons que si l'article de Badzine.net soulève effectivement de vraies questions, les propos tenus par la mauricienne Kate FOO KUNE ne sont pas de nature à exprimer un ressentiment à l'encontre des institutions mauriciennes qui ont toujours su l'accompagner. Elle a du reste pu le confirmer dans l'article du Mauricien.

Les "Thierry et autre Steph" qui réclament le retrait pur et simple de l'article oublient simplement que la presse est une liberté qu'ils savent aussi utiliser pour exprimer leurs sentiments !
Ce même Steph pose même la question de savoir sur Kate FOO KUNE n'a pas intentionnellement essayé de donner une mauvaise image du Ministère des Sports, allant même jusqu'à évoquer une position politique de sa soeur Karen FOO KUNE membre du parti d'opposition !!!  Il persiste en ajoutant : Cause its what exactly it seems.

Mais quel est donc le rapport entre ce que dis Kate FOO KUNE et ce que semble affirmer ce "Steph" ????

L'article de Badzine.net fait état de propos tenus par Kate FOO KUNE qui ne se cache pas derrière un anonymat de circonstance comme ces "Sah, Thierry et Steph" ....

Mais peu importe ces anonymes qui ne savent lire que dans le sens qu'ils aiment. Il demeure que les athlètes africains de ce monde du badminton souffrent au quotidien pour justement être présents et porter haut les couleurs de leur pays.

Nous avions pu relayer l'appel de soutien de l'Ougandais Edwin EKIRING à l'occasion de sa participation aux Championnats de Monde en Août dernier.  Pour ne prendre que cet exemple nous avons aussi pu lire que l'Ouganda n'était pas présent aux Championnats d'Afrique faute de moyens financiers ......

Le Badminton n'est pas le football ! surtout en Afrique .... Et puis il est exact que l'ile Maurice est aussi perdue au milieu de nul part ..... Les frais financiers pour le moindre Open international sont élevés ...

Dire qu'un athlète puisse s'investir personnellement tant sur un plan financier que social pour défendre son pays n'a rien de scandaleux. Dire que les sponsors sont durs à trouver n'est que vérité. Dire que la reconversion du sportif de haut niveau n'est pas toujours quelque chose d'assuré n'est pas faux.

Et si d'aventure les difficultés se situaient ailleurs ..... L'arbre tente de cacher la forêt !

L'article de badzine.net aurait pu être celui de n'importe quel autre joueur ou n'importe quelle autre joueuse d'Afrique ......
 

07
INFO

 

"Volant d'Or"

           pour les Simples Hommes et Dames Afrique

(A la date du 08/09/2013)
(Open Ouganda + Open Kenya + All Africa Team & Individuak + Open Mauritius)
 

SIMPLE HOMME 2013

 

SIMPLE DAME 2013

IFRAIMU Jinkan (NGR) 5021
ABAH Enejoh (NGR) 4880
EL SAYAD Mahmoud (EGY) 3666
GABRIEL Grace (NGR) 8194
HOSNY Hadia (EGY) 6189
FOO KUNE Kate (MRI) 4604
11
to
14
 

INFO

Belgium International Open (WRP3) 11 - 14 Septembre 2013 (W37)

MS QUALIF 1°T : Edwin EKIRING WBF 200° (UGA) / Tobias WADENKA WBF 349° (BEL) : 21/15 - 21/18
MS QUALIF 2°T : Edwin EKIRING WBF 200° (UGA) / Mathias MUNDJERG WBF 402° (DEN) : 21/18 - 12/21 - 16/21  (170 Pts.)

 

12
 

INFO

ROAD TO RIO   (Website BCA 09/09/2013)
The BCA in close collaboration with the BWF has officially launched its ‘Road to Rio’ program during the course of the African Badminton Cup of Nations which was held in Mauritius form the 14 to the 20 August 2013. The Road to Rio is a program that will provide all the possible technical and some financial support to selected African players who have the possibility to qualify for the 2016 Rio Olympic Games. 14 players are currently selected for the program based on their potential to qualify for the Games. The program is exclusively for singles players as it will be extremely difficult to qualify for the doubles events.
During a meeting which was held with the selected players and their coaches in Mauritius, Ian Wright the Development Director of the BWF explained that the BWF wants to help more African to qualify for the next Olympic Games and this is why the BWF/ BCA are investing a lot of resources to achieve this objective. Mr. Wright also added that it is a must that all the National Federations commit to this program by respecting the different criteria that will be set by the BWF/BCA. For instance, National Federation should respect deadlines for entering their players in the selected tournaments and also provide necessary information for visa and other purposes in time. On the other hand, the players should also provide their training details and their availability until the Olympic Games in 2016. “It is vital that there is perfect coordination and cooperation between the different parties involved in order to have a successful program”, stated the BWF representative. Mr Keys explained the high performance concept in Badminton if players really want to qualify what are the sacrifices that must be done and the hard work that the players and the officials of their Federations have to do to be able to qualify.

Training Camp
The first activity for the selected players will be a training camp which will be conducted in Gaborone, Botswana and Pretoria, South Africa in December 2013. The camp will begin before the Botswana Internationals and as soon as that tournament will end, the camp will continue in South Africa until the start of the South Africa Internationals. Apart from the camp, the players will be able to compete for points in both tournaments to enhance their current world ranking. This will also be a perfect opportunity for the players to meet and discuss their plans for 2014 and it will also enable the experts and technicians to guide and help the players to take appropriate decisions regarding their training and participations in tournaments.

The Players
Among the 14 players selected, there are 8 boys and 6 girls. The best African players were selected for this program and among them we find experienced players like the Ugandan Edwin Ekiring or Hadia Hosny from Egypt. Also, new faces like Atish Lubah of Mauritius, Mercy Joseph of Kenya and the Algerians Rahim Belarbi and Adel Hamek were included in the list after their encouraging performances during the last African Badminton Cup of Nations.

1/ EDWIN EKIRING (UGANDA) – Age: 27 : “I know it’s going to be hard to qualify for the Rio games, but if I get more support with good practice and more tournaments, I’m sure I will make it to my third Olympic Games.”
2/ JACOB MALIEKAL (SOUTH AFRICA) – Age: 22 : “It feels great to be included in this project by the BWF and the BCA. I hope the project runs smoothly as this will assist me in funding as well as choosing the right tournaments so that eventually I can qualify for Rio 2016.”
3/ PRAKASH VIJAYANATH (SOUTH AFRICA) – Age: 19 : “I am very honoured to be among the selected players for the Road to Rio program. It has always been my dream to play in the Olympics and this program is what I need to turn that dream into a reality. Thanks to everyone involved in this project, that is my federation, the BCA and the BWF.”
4/ ADEL HAMEK (ALGERIA) – Age: 20 : “I am very honoured to have been selected for the Road to Rio project with my partner Mohamed Belarbi. It is the outcome of the sacrifice that I made and my motivation has now become stronger to achieve my goals. And I do hope that this will be the start of a long a fruitful adventure until the Olympic Games in Rio.”
5/ BELARBI ABDERAHMANE (ALGERIA) – Age: 21 : “I am very happy to have been chosen for the Road to Rio and also I’m very proud to represent Algeria among the other selected players. The objective will be to qualify for the Rio games and I believe that the Road to Rio will help all the athletes to prepare themselves for Rio. It a big chance for me and I intend to make the most of it Insha’Allah.”
6/ DANIEL SAM (GHANA) – Age: 19 : “As from now I will be very serious in training and in tournaments so as to make the Olympics in 2016. I am very happy to have been selected.”
7/ ATISH LUBAH (MAURITIUS) – Age: 18 : “I am very happy to be in the Road to Rio program and I will train harder now to achieve my goal of becoming the best in Africa and to qualify for the Olympics. To do this, I will participate in international tournaments and show my talent to everyone.”
8/ GAONE TAWANA (BOTSWANA) – Age: 23 : “I am very grateful to be part in the Road to Rio program and it is really a big motivation for me to work harder. In the end, I’m sure I’m going to bring good results.”
9/ GRACE GABRIEL (NIGERIA) – Age: 25 : “I am happy and feel privileged to be selected for the Road to Rio program. I am hoping that it would be very beneficial in helping me to reach my target of qualifying for the 2016 Olympics. I’m going to do my very best to get into the top 100 in the world as that is my personal target. And eventually even top 50. I’m also going to work hard to make sure that I don’t just play a number of tournaments to make me qualify, but also to make good results at these tournaments and eventually qualify eligibly.”
10/ KATE FOO KUNE (MAURITIUS) – Age: 20 : “I am very happy to have been chosen to be part of the Road to Rio. I am thankful to everyone that has helped me arrive here - the Ministry of Youth and Sport, the Trust Fund for Excellence in Sport, the Mauritius Badminton Association, my family and all my friends. Rest assured that I will do my best to use this opportunity in order to try and make proud our little Mauritius.”
11/ HADIA HOSNY (EGYPT) – Age: 25 : “Really happy about the selection and would be the happiest to make it for third time to the Olympics in any of the events.”
12/ MERCY JOSEPH (KENYA) – Age: 21 : “I just feel very honoured to be one of those selected to benefit from this program and no matter what happens in the long run, I'll do my part and give my best shot at it.”
13/ ELME DE VILLIERS (SOUTH AFRICA) – Age: 20 : “I see it as n huge opportunity that not a lot of players get, so I know that I will benefit a lot from it and I am very grateful for it. I also know that with all this support and more hard work and commitment from my side, qualifying will definitely be possible. And because it's my dream to go to the Rio Olympics I'm willing to work even harder with this support. This is really one of the biggest things that has ever happened to me and just the thought that it’s only the beginning is more than amazing!! I'm really excited and looking forward to what the future might bring because at the moment its spelling SUCCESS. .!!”
14/ NICKI CHAN-LAM (MAURITIUS) – Age: 21 : “I’m really happy to have been selected! I’ve never really had any financial support before so I have never had the opportunity to compete in internationals and play in a bigger hall or at any big events. It will be an amazing experience and I’m really excited about it.”


Un point sur les sélections de la B.C.A.

The Players : Among the 14 players selected, there are 8 boys and 6 girls. The best African players were selected for this program and among them we find experienced players like the Ugandan Edwin Ekiring or Hadia Hosny from Egypt. Also, new faces like Atish Lubah of Mauritius, Mercy Joseph of Kenya and the Algerians Rahim Belarbi and Adel Hamek were included in the list after their encouraging performances during the last African Badminton Cup of Nations.

Au-delà de Edwin Ekiring et Hadia Hosny effectivement expérimentés puisque deux parcours en Jeux Olympiques (2008 Pekin & 2012 Londres) certains sélectionnés comme Atih Lubah, Belarbi Abderahmane, Daniel Sam, Mercy Joseph et Nicki Chan-Lam se devront très certainement d'apporter d'autres preuves que celles invoquées par la BCA sur les performances réalisées lors du Championnat d'Afrique .... Nous avons du reste ajouté les résultats de l'Open de Maurice qui se déroulait à l'issue des Championnats d'Afrique à Maurice.
On note étrangement la sélection de la Mauricienne Nicki Chan-Lam (550° WBF / 920 Pt.) qui n'a pas participé aux Championnats d'Afrique ni à l'Open de Maurice alors que d'autres prétendantes africaines ont été écartées de la sélection !

  PLAYERS SELECTED  (Mens) WBF Ranking & Points All Africa Individual 2013 Mauritius Open 2013
1 EDWIN EKIRING (UGANDA) – Age: 27 203° / 6760 Pt. Absent Absent
2 GAONE TAWANA (BOTSWANA) – Age: 23 275° / 4333 Pt. 1370 600
3 PRAKASH VIJAYANATH (SOUTH AFRICA) – Age: 19 296° / 3860 Pt. 2130 920
4 JACOB MALIEKAL (SOUTH AFRICA) – Age: 22 331° / 3249 Pt. 2500 600
5 ADEL HAMEK (ALGERIA) – Age: 20 566° / 1270 Pt. 920 350
6 ATISH LUBAH (MAURITIUS) – Age: 18 596° / 1148 Pt. 550 920
7 BELARBI ABDERAHMANE (ALGERIA) – Age: 21 754° / 810 Pt. 210 600
8 DANIEL SAM (GHANA) – Age: 19 1115° / 352 Pt. 0 350
  PLAYERS SELECTED  (Womens)      
1 GRACE GABRIEL (NIGERIA) – Age: 25 112° / 11904 Pt. 2500 1420
2 KATE FOO KUNE (MAURITIUS) – Age: 20 117° / 11554 Pt. 2130 1700
3 HADIA HOSNY (EGYPT) – Age: 25 160° / 8579 Pt. 1750 1170
4 ELME DE VILLIERS (SOUTH AFRICA) – Age: 20 184° / 6617 Pt. 1370 920
5 MERCY JOSEPH (KENYA) – Age: 21 324° / 2715 Pt. 210 600
6 NICKI CHAN-LAM (MAURITIUS) – Age: 21 550° / 920 Pt. Absent Absent

En fonction de cette sélection effectuée par la BCA concernant la "Road to Rio" nous allons suivre de plus près ces athlètes sur les prochains opens Afrique mais également sur les Opens WBF. De toute façon, la course pour la qualification Olympique commencera certainement le 1er Mai 2015 pour se terminer le 1er Mai 2016.
D'ici là bien des choses pourront se produire mais nous regarderons ce que la BCA mettra effectivement en place pour aider les athlètes.
 

13
 

INFO

B.W.F. Barred Players   List 13 September 2013

1.  Barred Players -Withdrawal Fees

Players who have been barred from entering BWF sanctioned tournaments due to unpaid withdrawal fees are listed below. These players are not eligible to enter any BWF sanctioned events until further notice. Barred Player's List (13 Sep 2013)
The following Member Associations are not permitted to enter any of their players in any BWF sanctioned tournaments until outstanding withdrawal fees are paid. 

  • Pakistan - Pakistan Badminton Federation
  • Kyrgyzstan - Kyrghyz National Badminton Association
  • Palestine - Palestine Badminton Federation
  • Mexico - Federacion Mexicana de Badminton
  • Venezuela - Venezuela Badminton Association
  • Guatemala - Federacion Nacional de Badminton de Guatemala
  • Uganda - Uganda Badminton Association

AFRICA : Barred Players :
OUGANDA :
Edwin Ekiring, Virjee Aleesha, Olivia Nakajja, Kothia Monisha, Khadija Apolo, Samuel Mpwanyi, Sylvia Nalunga.
KENYA :
Abner Orwaru, Joseph Matheri
 

13
INFO


BEN

 

Inter-Country Bénin-Togo de badminton, La délégation Togolaise à rallié Cotonou ce soir   Facebook 13/09/2013
La délégation de la Fédération Togolaise de Badminton est déjà à Cotonou. Ils ont fait leur apparition au stade de l’amitié de Kouhounou aux environs dans la soirée de ce vendredi. Le Président de la Fédération Togolaise de Badminton Sakibou ALEGBEH ESSOFA à la tête d’un fort contingent est venu au Bénin pour cette 2ème édition des Inter-Country Bénin-Togo qui se tient demain au Palais des Sports de Kouhounou. Dès 8h, la compétition démarre et va connaître son épilogue aux environs de 18h. « Nous sommes venus à Cotonou pour défendre les couleurs nationales. Notre objectif est de nous mesurer aux Béninois qui nous ont invité pour cette compétition qui pour nous est très important. Il constitue un rendez-vous pour les deux pays de faire un brassage et aussi de jauger le niveau des athlètes » a lâché, KODZO AMOULOU, Directeur Technique Nationale de la Fédération Togolaise de Badminton. De son côté, le Président de la Fédération Béninoise de Badminton, se dit être soulagé de la présence des Togolais au Bénin. Pour Aubin Assogba, la fête sera belle avec les Indiens et les Togolais d’autant plus que tout est désormais prêt pour que la compétition se déroule dans de bonnes conditions. Le jeune Président a par ailleurs invité le public sportif à faire le déplacement massif pour dans un premier temps découvrir le badminton et ensuite pousser les équipes à la victoire. Il faut souligner que l’objectif de cette compétition selon le Président de la Fédération Béninoise de Badminton est consolider le brassage entre les deux pays frères et amis.
Liste définitive des sélectionnés pour le tournoi Inter-Country (Bénin)
Equipe A
1 ASSOGBA   Rojuel Simple Homme, Double Mixte
2 DEGBEY     Sébastiano Double Homme, Double Mixte
3 BOSSOUVI Carlos Simple Homme, Double Homme
4 FASSA        Awa Simple Dame, Double Mixte
5 VITOU       Pascaline Double Mixte
6 DEHOTIN  Syntyche Simple Dame
Equipe B
1 ALLAMANGBO     Carlos Simple Homme, Double Homme
2 AMENOUGNON   Jean-Jacques Double Homme, Double Mixte
3 DOME                  Derrick Simple Homme, Double Mixte
4 ARISA                    Xena Simple Dame, Double Mixte
5 AKOUEGNON        Vianey Simple Dame
6 DOHOUNGBO Aubierge Double Mixte
Liste des sélectionnés pour le tournoi Inter-Country (Togo)
1 KOKOU YAYRALI Simple Homme
2 ABASSE TCHATAKORA Simple Homme-Double Hommes
3 JEAN BAGUILIMA Simple Homme-Double Mixte
4 VIVIEN AMOUSSOU Simple Homme
5 HACK ELEGBEH Simple Homme
6 AMIRA AYENA Simple Dame-Double Mixte
7 FAIZA AYENA Simple Dame
8 FAOUZIA AYENA Simple Dame
9 MALIKA DARE-ISSA Simple Dame-Double Mixte
10 YAYRALI A. KOKOU Simple Dame-Double Hommes
11 ELIASSOU LAMIDI Double Mixte
 
15
INFO


MRI

BADMINTON : Stephane Beeharry et Gilles Allet entraîneurs   Week-end Mu 15/09/2013
En attendant la venue d'un coach de renom, l'Association Mauricienne de Badminton (AMB) a nommé Stephane Beeharry et Gilles Allet comme entraîneurs de la sélection mauricienne. Ils sont en poste depuis lundi dernier et feront le maximum pour mener à bien leur tâche. "Il faut que les badistes continuent à travailler en vue des prochaines échéances en attendant l'arrivée d'un éventuel remplaçant du Malaisien Nantha Kumar Tarbadas. Ce n'est pas parce qu'il n'est plus là que le travail doit s'arrêter. Pas du tout", souligne le vice-président de l'AMB, Raj Gaya.
Gilles Allet est d'ailleurs prêt à relever ce défi. "Nous nous sommes déjà mis au travail Stephane et moi. Nous avons à coeur de mener la sélection à bon port et nous atteindrons nos objectifs. Nous allons bien nous préparer en vue des Championnats d'Afrique seniors en avril de l'année prochaine ainsi que les Jeux d'Afrique Jeunes prévus au Botswana en mai. Nous allons tout faire pour garder le momentum dans l'arrivée d'un éventuel DTN. L'équipe continuera son travail", explique Gilles Allet. À titre d'information, Maurice accueillera les Jeux de la Commission Jeunesse et des Sports de l'océan Indien (CJSOI) en août 2014.
Sahir Edoo, pour sa part, entraînera la sélection des -15 ans, lui qui connaît les jeunes. "Malgré son jeune âge, Sahir Edoo est un entraîneur de qualité qui a fait ses preuves avec les jeunes", fait ressortir Raj Gaya. Les badistes doivent continuer à travailler.

 

16
INFO


BEN

2ème édition du tournoi Inter-Country Bénin-Togo de Badminton, Le Bénin fait bonne sensation, Pari gagné pour Aubin Assogba  
Pérez Lekotan Facebook 16/09/2013
Le Palais des Sports du stade de l’amitié de Kouhounou a abrité, samedi dernier, la 2ème édition du tournoi Inter-country Bénin-Togo de Badminton. Organisée par la Fédération Béninoise de Badminton, cette compétition a connu aussi la participation des délégations Indienne et Chinoise. Elle a permis le brassage entre les deux pays d’une part et de jauger le niveau des badistes. Au terme de la compétition, ce sont les Béninois qui se taillent la part du Lion en s’imposant pratiquement dans toutes les catégories. Ces badistes retenus à l'issu du test de sélection qu'a organisé la Fédération Béninoise de Badminton le 07 septembre passé, ont démontré de belles figures de jeux en consolidant les enseignements technique et tactique de leurs entraineurs. Ils se sont bien faits remarqués lors de cette compétition avec  les résultats obtenus. Pour le Directeur Technique de la Fédération Togolaise de Badminton, le niveau des athlètes a nettement évolué par rapport à l’année dernière. Mawugnon Amouzou est revenu aussi sur les résultats de sa sélection. Selon-lui, le Togo est toujours en apprentissage. « Nous n’avons pas les infrastructures au Togo comme c’est le cas au Bénin. C’est pour la 1ère fois pour nos athlètes de jouer en salle. Ça été une belle expérience pour nous » a conclu Mawugnon Amouzou, Directeur Technique de la Fédération Togolaise de Badminton. A la fin de la compétition, le Président de la Fédération Béninoise de Badminton n’a pas caché ses satisfactions. Aubin Assogba a remercié toutes les délégations pour avoir pris par à 2ème édition malgré la modicité des moyens.

18
 

INFO

Africa-Badminton.com ouvre une Page Spéciale sur Facebook concernant le Badminton Marocain.
 Africa-badminton.com NDLR   18/09/2013
Pourquoi une Page Badminton BCA ?  Mais tout simplement parce que la B.C.A. est l'organisme structurel qui gouverne le badminton africain.
Chaque pays membre et donc chaque athlète se doit d'avoir une information exacte de ce que fait et décide la B.C.A.
Cela vaut bien sur sur les grandes dispositions sportives mais aussi sur les décisions financières qui demeurent opaques.

Nous vous invitons donc à suivre toutes les infos de la B.C.A. sur notre page Facebook :

Africa-Badminton.com/BCA

18
INFO


ALG

L’Algérie sera représentée par un contingent de 78 athlètes dont 29 femmes aux Jeux de la Solidarité Islamique  prévus du 22 septembre au 1er octobre 2013 à Palembang ( Ile de Sumatra).
Huit disciplines sont concernées: l’athlétisme (13 athlètes), la natation (12), le Badminton(5), le Karaté 17), le Taekwondo (9), le tennis (5), l’haltérophilie (11) et le King fu wushu (6).  A noter la forte dominance des sports de combats en dépit de l’absence de la boxe pourtant valeur sûre du sport algérien.

Pour la délégation Algérienne de Badminton elle se compose comme suit :
Entraineur Hommes : Mahlous Mohamed IDIR  - Entraineur Femmes : Fateh BETTAHAR
Hommes : Medel Youcef SABRI - Sidali BOUKSANI - Mohamed Amine GUELMAOUI
Femmes : Hakima CHERIFI - Halla BOUKSANI

Jeux de la Solidarité islamique (Indonésie) : programme complet des compétitions
Programme des compétitions comptant pour les 3es Jeux de la Solidarité islamique, prévus à Palembang, sur l’île de Sumatra en Indonésie, du 22 septembre au 1er octobre 2013.
La cérémonie d’ouverture des Jeux aura lieu le 22 septembre, alors que la clôture est programmée au 1er octobre 2013.
•Cérémonie d’ouv...erture : Dimanche 22 septembre 2013
•Basket-ball (Hommes et Dames) : du 14 au 22 septembre 2013
•Football (U23/Hommes) : du 18 au 30 septembre 2013
Badminton (Hommes et Dames) : du 18 au 29 septembre 2013
•Karaté (Hommes et Dames) : du 22 au 26 septembre 2013
•Haltérophilie (Hommes et Dames) : du 22 au 29 septembre 2013
•Natation (Hommes et Dames) : du 23 au 29 septembre 2013
•Athlétisme (Hommes et Dames) : du 23 au 30 septembre 2013
•Tir à l’Arc (Hommes et Dames) : du 23 au 30 septembre 2013
•Tennis (Hommes et Dames) : du 23 au 30 septembre 2013
•Volley-ball (Hommes) : du 23 au 30 septembre 2013
•Beach-volley(Hommes et Dames) : du 23 au 29 septembre 2013
•Wushu (Hommes) : du 27 au 30 septembre 2013
•Cérémonie de clôture : Mardi 1er octobre 2013

18
INFO

W.B.F. ANNOUNCEMENTS : Notice - 2014 AGM
The 2014 BWF Annual General Meeting will be held on Saturday 24 May 2014 in New Delhi, India, in conjunction with the Thomas and Uber Cups, 18 – 25 May 2014

Schedule of Activities / Deadlines

Friday 28 February 2014 – deadline for nominations and proposals to the AGM (Clause 15.1 – BWF Constitution)

Friday 4 April 2014 – deadline for Notice of the AGM to be sent to Members

Friday 18 April 2014 – deadline for amendments to proposals to the AGM

-----------------------------------------------------------------------------------------

Sunday 18 – Sunday 25 May 2014 - Thomas & Uber Cups

Friday 23 May – Member’s Forum

Saturday 24 May – BWF AGM  (1000  - 1400)

Sunday 25 May – Women’s Forum (0900 – 1300)

Monday 26 – Friday 30 May – Committee and Council Meetings
 

18
INFO

Zoom sur les compétitions internationales individuelles
 Africa-badminton.com NDLR   18/09/2013

1/ CHAMPIONNATS DU MONDE (Niveau 1)
Organisé tous les ans, exceptés les années olympiques, cet événement est le rendez-vous à ne pas manquer.
Le prochain rendez-vous est fixé en 2014 à Copenhague (Danemark).

2/ SUPERSERIES (Niveau 2)
La BWF a instauré pour le cycle 2011/2013 un nouveau circuit des SuperSeries.
Ce dernier, toujours composé de 12 étapes, monte en gamme. Dans l’optique d’amélioration de la qualité de ses tournois, la BWF a décidé de bâtir un circuit comprenant deux types de tournois : les Premiers Series (5 étapes) et les SuperSeries (7 étapes).
Les SuperSeries offrent un prix minimum de 200 000 $ alors que les Premiers Séries prévoient un minimum de 350 000 $.
Par exemple, l’Open de Corée a une dotation de 1.2 millions de $, du jamais vu pour une compétition de Badminton !
 Il n'y a malheureusement aucun pays africain qui organise et reçoit un open SuperSeries.

3/ GRAND PRIX (Niveau 3)
Il n'y a malheureusement aucun pays africain qui organise et reçoit un open en Grand Prix.

4/ TOURNOIS CONTINENTAUX (Niveau 4)
Les Tournois sont classés en trois catégories : 1/ International Challenge  2/ International Series   3/ Future Series.
Aucun pays africain organise et reçoit un open en International Challenge.
La plupart des Opens Africains sont classés Future Series ce qui a pour conséquence de les rendre peu attractifs tant pour les joueurs des autres continents mais aussi et surtout pour les joueurs africains eux-mêmes.

LES CHAMPIONNATS D'AFRIQUE SENIORS INDIVIDUELS
Organisés tous les ans, ces derniers offrent une chance aux meilleurs africains de se disputer le graal continental suprême.
Ils sont placés au niveau d'un simple International Series par la W.B.F. ce qui est de nature à handicaper les athlètes africains pour une obtention de points dans le classement mondial.

LES CHAMPIONNATS D'AFRIQUE SENIORS PAR EQUIPES
Organisés tous les deux ans, ils sont donc jumelés une fois sur deux avec les Championnats d'Afrique Seniors Individuels. Les derniers ayant eu lieu à Maurice en août 2013, les prochains se tiendront donc en 2015.
 

18
INFO

Zoom sur les compétitions internationales par équipe
 Africa-badminton.com NDLR 18/09/2013

1/ THOMAS & UBER CUP
Ce sont les Championnats du Monde par équipe masculine (Thomas Cup) et féminine (Uber Cup). Ne peuvent participer que les équipes s’étant qualifiées à l’issue des championnats continentaux. Cette compétition a lieu tous les 2 ans lors des années paires.
Les rencontres se disputent en 5 matchs : 3 simples et 2 doubles.

2/ SURDIMAN CUP
Il s’agit du Championnat du Monde par équipe mixte. Tous les pays membres de la BWF peuvent prendre part à cette compétition. Cette compétition a lieu tous les 2 ans, années impaires.
Les rencontres se disputent en 5 match : 1 simple homme, 1 simple dame, 1 double hommes, 1 double dames,et 1 double mixte.
Selon la place obtenue lors de l’édition précédente, les équipes nationales sont mises dans des groupes de 8 équipes.
Le groupe 1 permet de se classer de la première à la 8è place mondiale, le groupe 2, de la 9è à la 16è…
 

20
INFO


MRI

BADMINTON : Le tandem Beeharry-Allet appelé à la barre  Mauricien 18/09/2013
Retour à la case départ pour l’équipe nationale après la décision de l’Association mauricienne badminton (AMB) de se séparer fin août de l’ancien DTN, le Malaisien Nanta Kumar Tarbadas, après la tenue des championnats d’Afrique à Maurice. Stephan Beeharry et Gilles Allet, anciens éléments de l’équipe nationale, ont ainsi été appelés à prendre en main l’entraînement de l’équipe à la suite d’une réunion qui s’est tenue le 7 septembre à l’AMB.
Le tournoi africain (14-21 août) qui était suivi des Internationaux de Maurice (21-24 août) aurait précipité le départ du Malaisien après huit mois pour insuffisance de résultats, a-t-on indiqué. L’AMB a aussi évoqué la thèse que ce dernier ne s’est pas avéré un sparring-partner contrairement à ses attentes. Bref, elle a décidé de confier au tandem Beeharry-Allet la direction de l’équipe nationale quelques jours à peine après le départ du Malaisien. Quelques membres de l’association, dont le président, Bashir Mungroo, et le vice-président, Raj Gaya, ainsi que les joueurs de l’équipe nationale, quelques parents de joueurs et les deux nouveaux coaches étaient présents à la réunion qui s’est tenue le 7 septembre.
« On ne s’attendait pas à des développements aussi rapides », avoue du reste Stephan Beeharry. « À voir la vitesse à laquelle l’AMB a remercié le Malaisien sans penser qui le remplacera, l’équipe s’est vite retrouvée coincée. Mais il est aussi vrai de dire que nous sommes là à titre temporaire en sachant qu’un autre coach étranger devrait prendre en main l’équipe en vue des prochains championnats d’Afrique prévus en avril au Botswana. »
C’est bien la deuxième fois après 2008 que Stephan Beeharry est appelé à la rescousses de l’équipe nationale alors qu’il avait assumé ce rôle en alternance avec Vishal Sawaram. Mais il se souvient avoir été remplacé par l’association à son retour des Jeux de la CJSOI avec la sélection juniors à Mahé au profit d’Annirao Dajee. « C’est effectivement un siège éjectable. Mais dans l’immédiat, Gilles et moi tenterons de faire progresser l’équipe, d’autant que les championnats d’Afrique arriveront d’une certaine façon en avance l’année prochaine par rapport au fait qu’ils ont été avancés d’avril à août cette année en raison de divers problèmes. Donc, il nous reste environ cinq-six mois pour que l’équipe soit prête. Nous avons pu avoir une idée de la valeur des différentes équipes qui étaient sur place à Maurice le mois dernier », souligne-t-il.
À cette situation assez urgente s’ajoute le fait que la sélection pourrait au pire se déplacer à Gaborone l’année prochaine avec un effectif plus restreint, comme cela s’est avéré ces dernières années, si les fonds sont toujours limités. « C’est une éventualité qu’il ne faudrait pas écarter. Et cela pourrait limiter notre marge de manœuvre au niveau des options pour les doubles. Donc, il faudrait construire une équipe composée de joueurs polyvalents et forts », confie Stephan Beeharry.
Son partenaire Gilles Allet affirme pour sa part que le premier objectif sera les championnats d’Afrique 2014. « Nous serons là jusqu’à l’arrivée d’un nouveau DTN. Au départ, nous devions entraîner l’équipe jusqu’en décembre. Mais vu que les championnats d’Afrique arriveront juste après, nous avons trouvé qu’il valait mieux prolonger jusqu’en avril. »
À l’exception de quelques-uns de ces éléments pour des raisons professionnelles et scolaires, l’équipe nationale a renoué avec l’entraînement le 9 septembre.

20
INFO


BEN

BENIN : Pour le développement et la promotion du badminton Le FNDAJSL finance la formation d’une trentaine d’entraîneurs.
Pérez Lekotan Facebook 20/09/2013

Une formation de trois jours organisée par la Fédération Béninoise de Badminton avec l’appui du Fond National pour le Développement des Activités de Jeunesse, de Sports et des Loisirs (FNDAJSL) a démarré, dans la matinée d’hier au Cnosb, pour 27 entraîneurs venus de tous les départements du Bénin.
Résolument engagé à faire connaître le badminton au public béninois, le comité exécutif de la Fédération Béninoise de Badminton (FéBéBad) multiplie les formations pour les différents acteurs qui doivent intervenir dans le domaine. Ainsi, après la formation des arbitres le 14 Août dernier et celle des journalistes sportifs, lundi dernier, c’est le tour des entraîneurs. Depuis hier, vingt sept (27) des trente (30) entraîneurs attendus, prennent part à une formation de trois jours qui prend fin demain au siège du Comité National Olympique et Sportif béninois (Cnosb). Aux dires de Aubin Assogba Président de la FéBéBad, cette formation organisée avec l’appui du Fonds National pour le Développement des Activités de Jeunesse, de Sport et de Loisirs (FNDAJSL), vise à donner aux entraîneurs les connaissances et techniques nécessaires pour l’enseignement du badminton à l’école, à l’université et au niveau des associations affiliées à la fédération. Et il est convaincu qu’au terme des trois jours de la formation, les participants seront assez aguerris pour œuvrer pour l’atteinte des objectifs que s’est fixé le comité exécutif. Au nombre de ces objectifs il y a le développement de la pratique du badminton hors cadre fédéral, sa vulgarisation au niveau de toutes les couches sociales de la population, l’organisation des compétitions de proximité et l’organisation de différentes formations à l’endroit des acteurs de ce sport. Pour Julien Minavoa, Président du CNOSB et nouveau vice-président de l’Association Francophone des Académies Olympiques (AFAO), les participants à cette formation doivent prendre conscience qu’ils sont les pionniers de la discipline au Bénin. Pour cela, ils doivent se considérer comme des sportifs qui portent le maillot béninois et montrer qu’ils méritent bien le choix porté sur eux par le FNDAJSL. Et à El Farouck Soumanou, Directeur du Fonds et représentant du Ministre des sports, de justifier le choix du fonds d’accompagner la FéBéBad dans cette formation. Selon le directeur, du fait des crises au niveau des différentes fédérations fars, le FNDAJSL a décidé d’accompagne les jeunes fédérations. Alors, il invite les participants à suivre avec assiduité, avec rigueur la formation afin de bien former les athlètes pour que dans les années à venir, le Bénin puisse rayonner dans cette discipline en décrochant des médailles dans les différentes compétitions continentales et mondiales. Cette formation sera sanctionnée, demain, par la remise d’attestation aux entraîneurs, aux arbitres et journalistes qui ont suivi les différentes formations. Aussi, la Fédération procèdera, à la remise de matériels aux différentes associations affiliées.


 

20
INFO

Les informations sur la tenue des 3ème Jeux de la Solidarité Islamique du 22 septembre au 1er octobre 2013 à Palembang ( Ile de Sumatra).

RAPPEL : L'Indonésie avait décidé de reporter au mois d'octobre les Jeux islamiques de solidarité qu'elle devait accueillir en juin, des ouvriers du bâtiment ayant fermé le principal stade prévu, pour protester contre le paiement incomplet de leurs salaires, ont annoncé mardi les organisateurs. Les organisateurs avaient également jugé "préférable" de reporter les jeux en raison d'un "manque de préparation".
Un site Internet avait été mis en place : http://www.inaisgoc2013.or.id/french/index.php  Ce site est toujours en ligne mais ses informations demeurent non actualisées et valables pour la période initiale.

TOGO : dans un article du site alome.com du 4 septembre 2013 on peut lire qu'une délégation Togolaise de Badminton sera présente aux Jeux de la Solidarité Islamique selon les affirmations de M. Auguste Dogbo, Président du CNOT du Togo.
 

21
INFO

Les 2° Jeux Africains de la Jeunesse
Gaborone (Botswana) du 22 au 31 Mai 2014

Les Jeux Africains de la Jeunesse sont pour les athlètes entre 14 et 18 ans, soit nés entre le 01/01/1996 et le 31/12/2000.

Le Badminton est un sport retenu pour ces jeux.
 

22
INFO


MOR

ETAT DES CLUBS DE BADMINTON AU MAROC .....
 Africa-badminton.com NDLR   22/09/2013


 

A moins de 2 mois de l'Open International du Maroc qui aura lieu à Casablanca du 8 au 10 novembre 2013, nous allons donner un coup de projecteur sur le badminton du Pays organisant cet Open International.

Quelle est donc la situation concernant les Clubs de Badminton relavant de la Fédération Royale Marocaine de Badminton (FRMBA) ?
Nous avons pu reprendre l'ensemble des informations disponibles qui émanent de la FRMBA et qui sont sur son site internet officiel.
Le constat est édifiant : 15 clubs sont déclarés actifs, bien que sur ceux-ci beaucoup ne participent pas aux quelques compétions organisées par la Fédération.
On note aussi que sur ces 15 clubs déclarés comme en fonctionnement 7 sont sur la ville de Casablanca (soit 50%).
Il existe également 6 clubs dit 'En veille" ce qui laisse entendre qu'ils ne fonctionnent plus, du moins au sein de la Fédération.
Concernant les clubs dit en construction, ils sont au nombre de 6. Reste à savoir l'état d'avancement de la formation de ces 6 clubs.
En se référant à un Procès Verbal de la saison 2010/2011 ont a pu noter que le nombre des licencié(e)s était de 206 ce qui est un nombre absolument ridicule pour une Fédération Nationale qui existe depuis plus de 20 ans.
Nous plaçons à votre disposition un état des clubs relevant de la FRMBA (source site internet de la FRMBA).

 

FRMBA : Organigramme ... Qui fait quoi ....
(Source site internet FRMBA)

FRMBA : Programme National saison 2012/2013 ...
(Source site internet FRMBA)

23
INFO


ALG

Jeux de la Solidarité islamique (Indonésie) : L'Algérie à la cérémonie d'ouverture.

24
INFO


MOR

FLASH BACK SUR LES OPENS INTERNATIONAUX MAROCAINS ...
 Africa-badminton.com NDLR   24/09/2013
Ils ne sont que de deux :
1/ Open 2010 à Rabat
2/ Open 2011 à Marrakech
En 2012, la Fédération marocaine avait pu en prévoir un, mais ce fut une véritable arlésienne. Annoncé une fois et reporté pas moins de deux fois, il a finalement été annulé.
Nous commencerons donc par revenir sur le 1er International Open du Maroc tenu à Rabat en juin 2010.

1/ FLASH BACK SUR L'OPEN INTERNATIONAL 2010 à RABAT.

Il a eu lieu du 25 au 27 juin 2010 en la Capitale du Royaume du Maroc.
Il était le premier organisé par La FRMBA après 18 ans d'existence de cette Fédération.
Classé International Series ...avec une dotation de 10.000 USD.
Nombre de joueurs (H/F) participants : 34
Nombre de Joueurs marocains : 8 dont 4 de France
Nombre de Joueuses marocaines : 6 dont 1 de France
1ère Place obtenue par le Maroc : 1 seule (dans le Double-Dames) avec Rajae Rochdy/Nawar Arba.

Voir le site www.africa-badminton.com (Newsletter JUIN 2010)

 

2/ FLASH BACK SUR L'OPEN INTERNATIONAL 2011 à MARRAKECH.

Il a eu lieu du 13 au 15 mai 2011 et était le second Open organisé par la FRMBA après celui de Rabat en 2010.
Classé International Series avec une dotation de 15.000 USD.
Nombre de joueurs (H/F) participants : 180
Nombre de Joueurs marocains : 8 dont 5 de France
Nombre de Joueuses marocaines : 3 dont 1 de France
Tous les joueur(se)s marocains ont été rapidement éliminés lors des 2 premiers tours.

Voir le site www.africa-badminton.com (Newsletter MAI 2011)


OPENS MAROCAINS : La faiblesse endémique du Maroc  africa-badminton.com NDLR 24/09/2013
De tous les Opens organisés par les pays africains, le Maroc est le pays qui présente le plus faible nombre de participant(e)s. Lors d'un Open International la présence de joueur(se)s locaux est un puissant indicateur de la vie de la fédération nationale organisatrice.

Concernant le Maroc, on a pu noter seulement 14 joueur(se)s lors de l'Open de Rabat en 2010 (dont 6 venus de clubs de France) et seulement 11 joueur(se)s lors de l'Open de Marrakech en 2011 (dont 6 venus de clubs de France).
Il est indéniable que le réservoir des joueur(se)s issus des clubs relevant de la seule Fédération Marocaine est désespérément vide. Qui plus est, 90% des joueur(se)s issus des clubs marocains sont des juniors, ce qui laisse entrevoir la faiblesse des clubs qui ne possèdent aucune équipes Seniors.
Cela s'affirme par l'absence d'un Championnat par équipes Seniors et la non représentation de ces mêmes équipes Seniors dans la Coupe du Trône. Ces deux manifestations regroupent à elles seules une poignée de jeunes âgés de 15 à 18 ans qui se répartissent sur deux clubs : CZS Zenata (Banlieue de Casablanca) et KACM (Marrakech).
Pour combler cette absence de joueur(se)s issus de clubs marocains et faire bonne figure lors de l'organisation de ses Opens, la Fédération Marocaine a recours au renfort en masse de joueur(se)s licenciés dans des clubs de France.
Il conviendra de porter une attention particulière sur le nombre de joueur(se)s marocains lors du prochain Open de Casablanca en novembre prochain, de sa répartition entre les locaux et les joueur(se)s venus de l'étranger pour s'apercevoir de l'évolution de ce sport sur le sol national.

 

24
 

INFO

 ETHIOPIA (Arat Kilo)  17-20 Octobre - Future Series USD 0.00 - WRP1 (W42)

 NIGERIA (Abuja)  24-27 Octobre - Int. Series USD 5000 - WRP2 (W43)

Pas moins de deux Opens africains se tiendront en l'espace de quelques jours.  L'Open d'Ethiopie du 17 au 20 Octobre puis celui du Nigeria du 24 au 27 octobre.
Celui d'Ethiopie classé Future Series avec aucune dotation financière risque bien d'être délaissé au profit de l'Open du Nigeria classé International Series avec une dotation de 5000 USD.
De plus, les joueur(se)s Africains qui sont à la course aux points pour le classement mondial feront vite les comptes. En effet, les points attribués sur chacun de ses deux opens sont significatifs :
Future Series (ETHIOPIE) : Winner (1) : 1700 - Runner Up (2)  : 1420 - (3/4) : 1170 - (5/8) : 920 - (9/16) : 600 - (17/32) : 350 - (33/64) : 130
International Series (NIGERIA) : Winner (1) : 2500 - Runner Up (2)  : 2130 - (3/4) : 1750 - (5/8) : 1370 - (9/16) : 920 - (17/32) : 550 - (33/64) : 210

24
INFO


MOR

LES CLUBS DE LA FEDERATION ROYALE MAROCAINE DE BADMINTON.
 Africa-badminton.com NDLR   24/09/2013
Il est bien difficile d'en connaître le nombre exact mais aussi de faire la distinction entre eux ceux qui ont une véritable activité de ceux qui ne figurent que sur le papier.
Si l'on s'en réfère à une information officielle (site internet de la FRMBA) ils ne seraient alors que 15 indiqués comme en activité. On notera au passage que le club CSZ (Zenata) ne figure pas dans le listing fédéral alors que ce dernier est souvent présent dans les quelques compétitions placées sous l'égide de la Fédération !
Le KACM (Club de Marrakech) s'affirme comme étant le plus représentatif du badminton marocain. Même si ses effectifs sont limités, il assure une présence constante dans tous les évènements : Présence internationale, stages de regroupements, tournois jeunes, championnat du Maroc, Coupe du trône).
Le CSZ (Zenata) vient tout juste en seconde position malgré lui aussi un effectif très limité.
Le Club du WAC (Wydad Casablanca) (*) est absent de toutes compétitions à l'exception de son propre Open. Il est pourtant placé sous la Présidence d'Omar Bellali qui -rappelons-le- est aussi le Président de la Fédération marocaine et Président de la Confédération Africaine.
Pour ce qui est des autres clubs figurant sur le listing fédéral, on se demande ce qu'ils adviennent dans la mesure où la quasi-totalité de ceux-ci sont toujours absents des compétitions.
Il est donc bien difficile de savoir exactement ce que représente aujourd'hui le badminton marocain dans la mesure où la Fédération ne donne aucun chiffre sur la répartition de ses licenciés par clubs et par catégories.
Il est également délicat de parler de la présence de seniors à l'exception de quelques juniors qui par le fait de l'âge franchissent le passage dans cette catégorie.
L'absence d'un véritable Championnat Seniors et d'une infime participation de Seniors (ex-Juniors lors de la Coupe du Trône reste de nature à dire qu'il n'y a pas d'équipes Seniors (H/F) digne de ce nom dans la quasi-totalité des clubs du Maroc officialisés par le listing du site fédéral.
Ainsi que vous avez pu le lire dans nos commentaires relatifs aux deux derniers Opens Internationaux marocains (Rabat 2010 et Marrakech 2011) la faiblesse endémique que nous pouvions souligner se concrétise par l'absence d'un nombre plus conséquent de Seniors issus des clubs du Maroc.
Le plus attristant est de savoir que cette Fédération existe depuis 1992 soit plus de 20 ans et que son Président Fédéral qui en est à sa tête sans discontinuité depuis son origine est aussi devenu le Président du badminton Africain par son siège à la B.C.A.
Au-delà de son charisme et de son ancienneté dans ces structures (Fédérale et Confédérale) il est bien loin de représenter un badminton vivant et en plein essor.
La comparaison avec certains Pays majeurs tels que la R.S.A., Maurice, le Nigeria sans oublier les autres que sont l'Egypte, les Seychelles, l'Ouganda, l'Algérie, le Botswana …. est de nature à marginaliser le badminton marocain.
Il devient difficile de comprendre les motivations de certains qui ont pu élirent le Président Omar Bellali du Maroc, sauf à comprendre et naturellement admettre qu'il était aussi le seul à se présenter à ce poste.

(*) La Section Badminton du W.A.C. (Wydad de Casablanca) est présidée par Omar Bellali, Président de la Fédération Royale Marocaine de Badminton et Président de la Confédération Africaine de Badminton.

25
INFO


MOR

Open Junior International Morocco (Casablanca Maroc) 8 au 10 Novembre 2013.
 Africa-badminton.com NDLR   25/09/2013
En parallèle de l'Open International Seniors, devrait se dérouler l'Open concernant les Juniors..
Reste bien sur à savoir quels pays pourront effectivement déplacer... deux équipes (Seniors + Juniors) quand on connait les difficultés à déjà devoir assumer les frais d'une seule équipe. Ces nouvelles dispositions sont contraignantes pour les pays africains.
Nous avons pu souvent voir la présence en compétition de Juniors dans les Opens seniors. Il faudra donc que les délégations se déterminent en fonction non plus d'un Open International mais de deux désormais.
Concernant plus particulièrement le Maroc, puisque sur place et n'ayant donc aucun frais de déplacement, il sera intéressant de voir sa capacité à être représenté tant en Juniors hommes que Juniors Femmes.
Nous ne manquerons donc pas de suivre ces deux Opens Seniors et Juniors.

26
to
29
 

INFO

Czech International Open (WRP3) 26 - 29 Septembre 2013 (W39)

WS 1°T : Grace GABRIEL WBF 112° (NGR) / Sashina VIGNES-WARAN WBF 33° (FRA) :  W.O.
WS 2°T : Grace GABRIEL WBF 112° (
NGR) / Chia Hsin LEE WBF 114° (TPE) : 13/21 - 21/16 - 13/21  (1520 Pts.)

     
 

- LE CLASSEMENT W.B.F. / B.C.A.  au 26 Septembre 2013 -

  Le Top Afrique en MS - WS - MD - WD - MX
1° MS 2° MS 3° MS
EKIRING Edwin UGA
221° WBF 6010 Pts
IFRAIMU Jinkan NGR
248° WBF 5021 Pts
ABAH Enejoh NGR
256° WBF 4880 Pts
     
1° WS 2° WS 3° WS
GABRIEL Grace NGR 
118° WBF 11904 Pts
FOO KUNE Kate MRI 
125° WBF 11554 Pts

HOSNY Hadia EGY
163° WBF 8579 Pts
 
     
MD 1° WD 1° MX
ABAH Enejoh
MAKANJU Victor
NGR

162° WBF 6130 Pts
 
ASHRAF Nadine
 HOSNY Hadia
EGY

125
° WBF 7183 Pts
 
EL SAYAD Mahmoud
ASHRAF Nadine
EGY
106° WBF 9712 Pts