- Les Jeux des Iles de l'Océan Indien -

 HISTORIQUE

Les Jeux des îles de l'océan Indien sont des jeux sportifs organisés à tour de rôle par les différentes îles du sud-ouest de l'océan Indien selon un calendrier irrégulier.

L'idée d'organiser des jeux sportifs dans l'océan Indien revient au Comité régional olympique et sportif (CROS) de la Réunion, qui a inscrit leur mise en place dans sa convention d'objectifs en 1974. Elle est adoptée par le Comité international olympique (CIO) en 1976.

Initialement baptisés Jeux de l'océan Indien, les épreuves sportives changent rapidement d'appellation pour devenir les Jeux des îles de l'océan Indien (JIOI) avant la première édition, qui a finalement lieu en 1979 en l'absence du Sri Lanka, initialement impliqué dans le projet.


 

 Les Editions des Jeux des Iles de l'Océan Indien

1979 1985 1990 1993 1998 2003 2007 2011 2015

REUNION

MAURICE

MADAGASCAR

SEYCHELLES

REUNION

MAURICE


MADAGASCAR



SEYCHELLES

 


REUNION

LU DANS LA PRESSE AFRIQUE

Badminton - Four gold medals for Seychelles 
Seychelles Nations RD 13/08/2011

The Seychelles badminton team won four gold medals in the individual competition which ended yesterday with the finals played at the La Promenade gymnasium.
In the all-Seychellois affair men’s singles final, Georgie Cupidon defeated compatriot Steve Malcouzane 2-0 (21-13, 21-13) to win the gold medal, while in the ladies’ singles, Cynthia Course beat Shama Aboubakar of Mauritius 2-0. The set scores were 21-16 and 21-16.
Cupidon and Malcouzane teamed up for the men’s doubles and in the final they beat Olivier Fossy and Didier Nourry of Reunion 2-1 (21-18, 17-21, 22-20).
Seychelles’ fourth gold medal came courtesy of Alisen Camille who paired up with Course in the ladies’ doubles final which was again an all-Seychellois affair. They won the final 2-0 (21-9, 21-14) against Katherina Paulin and Danielle Jupiter.
In the mixed doubles, the Cupidon and Camille duo had to settle for the runners-up position and silver medal after losing 0-2 (21-23, 18-21) to Kiran Baboulall and Shama Aboubakar of Mauritius.
Seychelles also won three silver and three bronze medals in the individual event. The silver medallists are Malcouzane (men’s singles), the Paulin and Jupiter duo (women’s doubles) and the Cupidon and Camille pair (mixed doubles).
Camille and Paulin won a bronze medal each in the women’s singles and the pair of Malcouzane and Course clinched the other bronze in the mixed doubles.

The final medals table in badminton
  GOLD SILVER BRONZE

Seychelles

4

5

3

Mauritius

3

1

1

Reunion

0

1

6

Maldives

0

0

3

 

Trois médailles dont deux or pour Shama Aboobakar
 L'express.mu 13/08/2011 - Crédit Photo Face Book Aboobakar

La compétition de badminton en individuel a pris fin, hier, au gymnase Promenade, à Victoria, avec une médaille d’or et une autre en argent, en simple-dames et double-mixte respectivement, pour la sélection mauricienne. Shama Aboobakar, médaillée d’or en équipe en début de semaine, a été battue, en finale, par la Seychelloise Cynthia Course en deux sets 21-16 et 21-15. En double-mixtes, le tandem Shama Aboobakar – Kiran Baboulall s’est racheté face au duo Seychellois Georgie Cupidon et Allisen Camille, s’imposant en deux sets difficiles 23-21 et 21-19.
Il faut faire ressortir que les Seychellois ont fait table rase dans cette compétition en individuel en enlevant quatre médailles d’or en jeu. « Il est vrai qu’en équipe nous avons fait fort. Mais par la suite en individuel nous avons vu une nette domination des Seychelles qui ont prouvé, une fois de plus, que leur niveau de jeu est très élevé et qu’ils ont beaucoup progressé », explique Stephan Beeharry, le plus expérimenté des joueurs de la sélection mauricienne.
Même son de cloche du côté de la coach Chinoise, Yu Qiao, qui estime qu’il était difficile de mater les Seychellois chez eux. « Le constat il est simple, les joueurs seychellois sont les plus forts de l’océan Indien», dira Yu Qiao, qui est arrivée à Maurice il y a cinq mois.
Elle a fini par comprendre, la Chinoise, que cinq mois ne sont pas suffisants pour préparer comme il se doit une équipe homogène, dynamique et combative. « Mais dans l’ensemble je suis satisfaite de la performance des Mauriciens. Ils ont réalisé quelques bons matches notamment lors de la compétition par équipe. Il faut maintenant continuer à avancer dans la préparation», a-t-elle ajouté.
L’or dans la douleur
La grande dame du badminton mauricien est bien entendu Shama Aboobakar qui a disputé trois finales notamment par équipe, en simple-dames et en double-mixtes. La compétition a été très dure pour elle durant toute cette semaine surtout avec une blessure qu’elle traîne depuis avril. « Je suis effectivement tombée en avril dernier et j’ai contracté une blessure au mollet (le syndrome des loges*). Je ne ressentais pas vraiment de douleur avant le début des JIOI parce que j’avais fait des traitements appropriés. Mais depuis ces trois derniers jours les douleurs ont repris », expliqua Shama Aboobakar.
Cette dernière admet qu’elle n’a pu rester concentrée comme il se doit sur la finale des simple-dames. « Contrairement à jeudi, lors des quarts et demi-finales où j’étais beaucoup plus concentrée. Lors de la finale, j’ai beaucoup pensé à ma blessure et cela m’a énormément handicapé», avoua la joueuse mauricienne quelques minutes avant de disputer sa troisième finale dans ces Jeux en double-mixtes.
En finale du double-mixte, justement, notre compatriote, associée à Kiran Baboolall, a quand même réussi à remonter ce traumatisme (si on peut le dire ainsi) et tirer son épingle du jeu. Le duo mauricien était mené 0-5 d’entrée de jeu, puis 4-11.
Les deux Mauriciens allaient revenir petit à petit au score avant de prendre l’avantage 16-15, 19-18, 21-10 avant de s’imposer 23-21. Lors du deuxième set, les représentants des deux Pays feront jeu égal pratiquement pendant tout le long du set : 5-5, 8-8, 11-10 et 15-15., 18-17 avant que les nôtres ne prennent les devants pour mener 20-18 et gagner le set 21-19.
Kiran Baboolall était aux anges après cette victoire en double-mixtes. Nous sommes très contents de remporter l’or en double-mixte. C’est une catégorie où on ne pensait pas vraiment gagner l’or. On termine donc la compétition comme on l’avait commencé (ndlr : Maurice avait démarré la compétition avec deux médailles d’or par équipe). Je tiens à saluer le courage de Shama qui malgré sa blessure a réussi à m’aider pour battre les Seychellois et monter sur la plus haute marche du podium. Je suis triste pour elle pour la finale perdue en simple. Mais n’empêche nous avons réussi notre finale et notre pari. » 

Résultats Simple-hommes Georgie Cupidon (Sey) b. Steve Malcouzane (Sey) 21-13, 21-13
Simple-dames
Cynthia Course (Sey) b. Shama Aboobakar (Mce) 21-16, 21-15
Double-hommes
Georgie Cupidon\Steve Malcouzane (Sey) bb. Didier Nourry\Olivier Fossy (Reu) 21-18, 17-21, 22-20
Double-dames
Cynthia Course \ Allisen Camille (Sey) bb. Katherina Paulin\Danielle Jupiter (Sey) 21-9, 21-14
Double-mixtes
Shama Aboobakar \ Kiran Baboulall (Mce) bb. Allisen Camille \ Georgie Cupidon (Sey) 23-21, 21-19.

 

BADMINTON EN SIMPLE: Tous les espoirs sur Shama Aboobakar
Mauricien.com 12/08/2011

Tous les espoirs ne sont pas perdus dans la compétition de badminton après l’hécatombe qui a frappé la grosse majorité des joueurs mauriciens dans la compétition en simple et double. En fait, aujourd’hui, tous les espoirs reposent sur l’inattendue Shama Aboobakar, appelée à disputer deux finales cet après-midi au gymnase La Promenade.
À 14h30, la Mauricienne était attendue dans la finale du double mixte en compagnie de Kiran Baboolall face à la paire seychelloise composée de George Cupidon et Allison Camille. Alors que vers 15h30 elle devait être opposée à la n°1 des Seychelles, Cynthia Course.
Inexplicable pour l’heure la déroute mauricienne dans cette compétition en individuel. Certes, au départ il y a comme un sentiment de fair-play inexistant et qui est véritablement un vain mot aux Seychelles. Car comment expliqué que les n°1 et 2 de Maurice nommément les sœurs Foo Kune, Kate et Karen, se sont retrouvées dans le même tableau après le tirage au sort ? Il y a comme une main invisible qui opère aux Seychelles rien que pour favoriser les sportifs de ce pays. Surtout dans les disciplines où ils ont le niveau, comme à la boxe hier soir.
Cela dit, mine de rien, Shama Aboobakar a réussi à se frayer un chemin dans le filet protecteur des Seychelles pour se retrouver dans deux finales. Tout peut arriver si on s’en tient à ce qui s’est passé pour la finale des compétitions en équipe où Maurice avait remporté l’or tant chez les hommes que chez les dames. Il va y avoir de la revanche dans l’air et sans aucun doute, le gymnase La Promenade sera rempli comme un œuf.
À peine aura-t-elle terminé que Shama Aboobakar devra se remettre en selle pour la finale du simple dames. Cette fois, le piège semble avoir fonctionné pour diminuer la Mauricienne puisqu’elle affrontera Cynthia Course, qui sera à son premier match de la journée. Car la finale du double dames où la Seychelloise est engagée avec Allisson Camille est le dernier au programme du jour et en plus, il est contre une autre paire des Seychelles.
Il y a dans cet archipel des logiques sportives difficiles à comprendre.

BADMINTON : Une journée noire pour Maurice  Mauricien.com 11/08/2011

Autant la journée de lundi était fructueuse, autant celle d’hier fut catastrophique pour le badminton mauricien au gymnase La Promenade. Les représentants quadricolores en simple hommes, double hommes et double dames ont tous pris la porte de sortie dans les épreuves individuelles de ces 8es JIOI.
Il ne reste que Karen Foo Kune et Shama Aboobakar en simple dames ainsi que les doubles mixtes pour sauver l’honneur.
Simple hommes
16es de finale
Xavier Chan Tung Ting (Réu) b. Niresh Ramtohul (Mce) 2-1 (17-21, 21-16, 23-21)
8es de finale
Steve Malcouzane (Sey) b. Kiran Baboolall (Mce) 2-0 (21-19, 21-7)
Kervin Ghislain (Sey) b. Vishal Sawaram (Mce) 2-0 (21-15, 22-20)
Didier Nourry (Réu) b. Christopher Paul (Mce) 2-0 (21-14, 21-12)
Simple dames
Quarts de finale
Allisen Camille (Sey) b. Kate Foo Kune (Mce), 2-0 (22-20, 21-15)
Karen Foo Kune (Mce) b. Élodie Richart (Reu), 2-0 (21-14, 21-14)
Shama Aboobakar (Mce) b. Adèle Richart (Reu), 2-0 (21-11, 21-12)
Dominique Yeung Let Chon (Reu) b. Yeldy Louison (Mce), 2-0 (21-15, 21-10)
Double hommes
8es de finale
Nicolas Jumaye-Kervin Ghislain (Sey) bb. Stephan Beeharry-Vishal Sawaram (Mce), 2-0 (21-18, 21-14)
Quarts de finale
Xavier Chan Tung Ting-Stephane Chan Tung Ting (Reu) bb. Kiran Baboulall-Yoni Louison (Mce), 2-1 (10-21, 21-17, 22-20)
Double dames Quarts de finale

Allisen Camille-Cynthia Course (Sey) bb. Shama Aboobakar-Yeldy Louison (Mce), 2-1 (21-19, 18-21, 21-18)
Katherina Paulin-Danielle Jupiter (Sey) bb. Karen Fookune-Kate Foo Kune (Mce), 2-1 (21-11, 19-21, 24-22)

Badminton : Tournoi par équipes
L’argent pour les équipes seychelloises

Seychelles Nations RD 13/08/2011

Le verdict est tombé et ce sont les Mauriciens qui ont remporté les médailles d’or de la compétition par équipes chez les hommes et les dames comptant pour les 8èmes Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI). Ils ont battu, hier, en finale, les Seychellois.

Il y avait un petit air de déjà vu dans le Gymnase de La Promenade puisque les deux équipes, tant chez les hommes que chez les dames, se connaissent très bien pour avoir croisé le fer à de nombreuses occasions.
Coupables d’un nombre incalculables d’erreurs, les protégés de l’entraîneur Gerald Bibi ont versé des larmes. La crainte de perdre et l'abondance d'erreurs techniques ont haché le jeu seychellois.
« Je n’arrive pas à croire que nous avons perdu les deux finales face à Maurice et laisser filer les deux médailles d’or de la compétition par équipes. Grâce à des fautes impardonnables, mes joueurs ont laissé passer une belle occasion », a dit le coach seychellois.
Médaillés de bronze lors des 6èmes JIOI à Maurice en 2003, les Seychellois filaient vers le sacre avec deux victoires en simple signées Georgie Cupidon contre Kiran Baboulall 2-1 (21-19, 20-22 et 21-16) et Steve Malcouzane contre Nivesh Ramtohul 2-0 (21-14 et 21-11).
Kervin Ghislain a ensuite perdu 0-2 (16-21 et 14-21) face à Stephan Beehary, le duo Cupidon/Ghislain est tombé devant Baboulall et Yoni Louison sur le score de 2-0 (21-18 et 24-22) et la paire Malcouzane/Nicholas Jumaye a perdu 1-2 (18-21, 21-13 et 16-21) face au duo mauricien Beeharry/Vishal Sawaram.
La Réunion et Maldives remportent la médaille de bronze.


Chez les dames, les Seychelloises ont laissé filer un avantage d’un match pour perdre 3-2 contre Maurice.
Ce sont les sœurs Sawaram – Amrita et Bhava – qui ont donné la victoire à Maurice dans une finale étriquée.
Auteur d'une très belle entame de match, l’équipe seychelloise prit de court son adversaire et empocha même le gain. Elle enleva la victoire par l’intermédiaire d’Alisen Camille sur le score de 2-0 (22-20 et 21-16) lors du premier match de simple.
Cynthia Course a ensuite perdu 0-2 (11-21, et 19-21) face à Kate Foo Kune, mais Katherina Paulin a eu besoin de 53 minutes pour redonner l’avantage aux Seychelloises dans une rencontre très accrocheuse face à Shama Aboubakar. Elle a remporté le match sur le score de 2-1 (18-21, 21-16 et 21-19).
La formation seychelloise n’avait besoin que d’une seule victoire lors des deux matches de double pour enlever la victoire et remporter la médaille d’or.
Les duos Camille/Course et Jessy Mancienne /Paulin ont tous tombé devant les Mauriciennes qui auront défendu leurs chances jusqu'au bout, avec les honneurs.


Camille et Course ont perdu 0-2 (21-23 et 19-21) contre Shama Aboubakar et Yeldy Louison, alors que la paire Mancienne/Paulin est tombée devant le duo Amrita et Bhava Sawaram 1-2 (21-15, 20-22 et 16-21).
Comme en 2003 lors des 6èmes JIOI à Maurice, l’équipe féminine des Seychelles termine sur la deuxième marche du podium derrière Maurice.
Dans l’autre match de la compétition féminine, La Réunion a battu Madagascar sur le score sans appel de 5-0 pour remporter la médaille de bronze.
Après une journée de repos ce mardi, les joueurs vont se découdre en compétition individuelle – simple homme, simple dame, double homme, double dame et double mixte – à partir de demain (mercredi).

Tableau de médailles en badminton à la fin de la compétition par équipes
  OR ARGENT BRONZE

Maurice

2

0

0

Seychelles

0

2

0

Réunion

0

0

2

Maldives

0

0

1

 

 

BADMINTON : Maurice en or après haute lutte  Mauricien.com 09/08/2011
Les résultats Finale : Maurice 3 Seychelles 2

Karen Foo Kune battue par Allisen Camille, 0-2 (20-22, 16-21)
Kate Foo Kune b. Cynthia Course, 2-0 (21-11, 21-19)
Shama Aboobakar battue par Katherina Pauli, 1-2 (21-18, 16-21, 19-21)
Shama Aboobakar-Yeldy Louison bb. Allisen Camille-Cynthia Course, 2-0 (23-21, 21-19)
Amrita Sawaram-Bhavna Sawaram bb. Jessy Mancienne-Katherina Paulin, 2-1 (15-21, 22-20, 21-16)
À noter que la troisième place est revenue à La Réunion, qui a pris le meilleur de Madagascar 5-0.
En tout cas, cette finale avait mal débuté pour Maurice avec cette défaite de la n°1, Karen Foo Kune, contre Allisen Camille, 0-2. « Je ne suis pas bien entrée dans mon match. J’étais perturbée par ce bouillant public seychellois. Certes, je suis deçue mais je suis autant contente car au final nous avons gagné », remarque Karen Foo Kune.

 

JIOI 2011 RÉUNION CIJ DOUZE DISCIPLINES DU 5 AU 14 AOÛT  d. pragassa lexpress. mu 29/08/2009
Ce qui était attendu s'est finalement décidé. Les 8es Jeux des îles de l'océan Indien ( JIOI) se tiendront aux Seychelles du 5 au 14 août 2011. Il y aura douze disciplines au programme, nommément lathlétisme, le badminton, le basket- ball, la boxe, le cyclisme, le football, l'haltérophilie, le judo, la natation, le tennis de table, la voile et le volley- ball.
Le choix des dates et des disciplines a été fait, hier matin, lors de la première journée de la session plénière du Comité international des Jeux ( CIJ) qui se tient, en ce moment, à l'hôtel Berjaya, Beau- Vallon Bay, dans l'archipel.
Les autorités seychelloises avaient émis le souhait de ne pas abriter plus dune douzaine de disciplines, eu égard à la capacité d'accueil du village des Jeux sur l'île de Persévérance. Leur demande a été prise en compte.
Si en 2003 à Maurice les JIOI comptaient treize disciplines, et en 2007, à Madagascar seize disciplines, il y en aura donc douze au menu des Jeux seychellois. Les disciplines phares comme l'athlétisme, la natation et les sports collectifs, à l'instar du basket- ball, du football et du volley- ball, figurent au programme.
Le badminton et la voile seront également au rendez- vous comme ce sont deux disciplines vedettes dans l'archipel.
Comparativement à la dernière édition des Jeux, il y a pas mal de disciplines qui passent, donc, à la trappe, notamment le tennis, la pétanque, le karaté ou encore le taekwondo. On peut dire que ce sont surtout les disciplines traditionnelles ou encore les plus populaires dans le pays organisateur qui ont été, finalement, retenues par le CIJ. La deuxième et dernière journée de travail du CIJ sous la présidence du Réunionnais Jean- François Beaulieu se tient aujourd'hui. A l'agenda la Charte des Jeux qui est appelée à être amendée. Pour rappel, Maurice est représentée à cette réunion du CIJ par le président et le secrétaire général du Comité national olympique mauricien ( CNOM), Philippe Hao Thyn Voon et Vivian Gungaram, aussi bien que par le directeur des Sports, Novin Gaya.

Sixièmes Jeux de la CJSOI : rencontre avec les présidents des fédérations et associations - 08.10.2007 G. G. Nation.sc.online 
Le Ministre Meriton attend une bonne récolte de médailles d’or


APRÈS la publication de la composition du bureau qui chapeautera l’organisation de la sixième édition des Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l'Océan indien (CJSOI) que les Seychelles organiseront, du 27 juillet au 2 août, 2008, M. Vincent Meriton, le Ministre du Développement Communautaire, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, a rencontré les présidents des fédérations et associations dont les sports ont été retenus pour les Jeux.
Le Ministre Meriton (en face, 2e à partir de la droite) veut une bonne organisation et une bonne récolte de médailles d’or
Cette réunion a eu lieu vendredi dernier dans la salle des conférences du Conseil National des Sports à Roche Caïman.
Étaient  aussi présents les membres du bureau : le secrétaire principal de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Denis Rose ; le chef exécutif du Conseil National des Sports, M. Alain Volcère ; le directeur exécutif du Conseil National des Sports, M. Eric Arnephie qui est aussi le Commissaire Général des Jeux ; le conseiller spécial M. Ronald Wong ; le président du Comité National Olympique des Seychelles, M. Antonio Gopal, M. Terrence Barbé, le responsable du comité pour la préparation des athlètes ; et M. Robert Auguste, le secrétaire du bureau et du Commissariat général.
Cinq représentants des six disciplines sportives retenues pour les Jeux étaient également présents. Ce sont : M. Wilfred Adrien (secrétaire général de la Fédération seychelloise d’athlétisme), M. Michel Bau (président de l’Association seychelloise de badminton), M. Louis Nourrice (secrétaire général de la Fédération seychelloise de football), M. Francis Remie (président de l’Association seychelloise de tennis de table) et M. Jude Florentine (président de la Fédération seychelloise de volley-ball).
Seul le basket-ball n’était pas représenté à cette réunion, la Fédération seychelloise de basket-ball, dont le nouveau comité exécutif vient d’être élu, ayant déjà convoqué sa première réunion le même jour et à la même heure.
Étant donné que la CJSOI fêtera ses 20 ans d’existence l’année prochaine, les activités qui seront organisées à cette fin coïncideront avec les Jeux.
Le Ministre Meriton a dit qu’en plus de faire de cette 6ème édition des Jeux de la CJSOI une manifestation mémorable pour les jeunes participants ainsi que les Seychellois, il faut aussi que les athlètes seychellois remportent le plus grand nombre de médailles d’or possibles.
« En tant que pays organisateur de ces Jeux, nous devons remporter le plus de médailles d’or possibles pour bien se classer dans le tableau de médailles », a-t-il dit.
Ministre Meriton a ajouté qu’il faut absolument que « les encadreurs, entraîneurs et athlètes fassent preuve d’un haut niveau de discipline pendant la préparation et durant les Jeux pour avoir le meilleur résultat. »
Lors de la réunion, M. Barbé a fait un tour d’horizon de la préparation des différentes équipes seychelloises. Il a aussi parlé des chances de médailles des Seychelles et a fait état des contraintes que rencontrent les entraîneurs ainsi que les fédérations et associations sportives.
Quant aux responsables des fédérations et associations, ils ont mis l’accent sur la préparation et ont aussi fait remarquer qu’il faut des sparring partners pour que les équipes et les jeunes athlètes pratiquant les sports individuels soient au top le jour-J.
A signaler que pour la première fois dans l’histoire de ces Jeux qui regroupent les jeunes de 14 à 17 ans de la sous-région, il y aura des équipes féminines et masculines dans toutes les six disciplines - l’athlétisme, le badminton, le basket-ball, le football, le tennis de table et le volley-ball.

C.J.S.O.I    Sixièmes Jeux de la CJSOI Nation.sc.online  27.09.2007
La composition du bureau et du commissariat général dévoilée -
Arnephie nommé Commissaire Général des Jeux

CONFORMEMENT à la décision du Conseil des Ministres de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l'Océan indien (CJSOI) en juillet 2006, les Seychelles organiseront, du 27 juillet au 2 août, 2008, la sixième édition des Jeux de la CJSOI, l’activité phare de cette instance pour la promotion de l’amitié et de la fraternité.
Hier après-midi, au Centre International des Conférences, M. Vincent Meriton, le Ministre du De gauche à droite : MM. Arnephie, Volcère, Meriton et RoseDéveloppement Communautaire, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, a dévoilé la composition du bureau qui chapeautera l’organisation de ces Jeux qui regroupera les jeunes de 14 à 17 ans de la sous-région.
Le bureau est composé de huit membres. Son président est M. Vincent Meriton lui-même. Les membres sont : le secrétaire principal de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Denis Rose, le chef exécutif du Conseil National des Sports (CNS) M. Alain Volcère ; le directeur exécutif du Conseil National des Sports, M. Eric Arnephie ; le conseiller spécial M. Ronald Wong ; le président du Comité National Olympique des Seychelles, M. Antonio Gopal ; la secrétaire principal de l’Education, Mme Jeanne Siméon ; et le directeur général de la Jeunesse, M. Emmanuel Toussaint.
M. Arnephie a aussi été nommé Commissaire Général des Jeux et il aura sous sa responsabilité 15 comités.
Les responsables des 15 comités sont : Mme Mary Banane (accréditation), MM. Gerard Renaud et James Barreau (infrastructures), M. Colin Quatre (hébergement), Mme Rosemary Bastienne (restauration), M. Desiré Payet (transport), Dr Danny Louange (médical), Mlle Giovanna Rousseau (protocole), l’officier de police Philip Siméon (sécurité), Mlle Raymonde Onezime et M. Jimmy Naiken (animation), le Ministre du Développement Communautaire, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture et le Conseil National des Sports (finance), MM. Emmanuel D’Offay et François Magloire (les cérémonies d’ouverture et de clôture), M. Jean Larue (technique sport), M. Emmanuel Toussaint (technique jeunesse), Mlle Lydia Charlie (marketing), M. Michel Savy (média et relations publiques) et M. Terrence Barbé (préparation des athlètes).
Les responsables des comités lors de la réunion d’hier après-midiLes responsables des comités sont chargés de constituer leurs sous-comités.
M. Quatre sera le maire du Village et aura pour adjoint Mme Bastienne. Quant à M. Robert Auguste, il agira comme secrétaire du bureau et du commissariat général.
Le Ministre Meriton a annoncé que les Seychelles, qui avaient organisé la deuxième édition de ces Jeux en 1999, veulent faire de cette 6ème édition une manifestation mémorable pour les jeunes participants ainsi que les Seychellois. Ceci parce que la CJSOI fêtera ses 20 ans d’existence l’année prochaine et les activités qui seront organisées à cette fin coïncideront avec les Jeux.
Les six disciplines sportives retenues sont l’athlétisme, le badminton, le basket-ball, le football, le tennis de table et le volley-ball. Pour la première fois dans l’histoire de ces Jeux, il y aura des équipes féminines et masculines dans toutes les six disciplines.
Dans le volet jeunesse, les disciplines retenues sont le spectacle vivant, l’orchestre de l’Océan indien, le journalisme, l’Assemblée des jeunes de l’Océan indien et la peinture.
L’effectif maximal autorisé par délégation sera de 217 personnes inclus les participants aux volets jeunesse et sport, les médecins, les para-médicaux, les chefs de délégation et les membres de la CJSOI.
Le Village des Jeux sera sur l’île Persévérance et les participants seront hébergés dans 20 blocs d’appartements.

DOSSIER BADMINTON -" Jeux des Iles de l'Océan Indien "-


7 émes JEUX DES ÎLES DE L'OCEAN INDIEN
Antananarivo (MADAGASCAR) 09 au 19 août 2007
Pour la première fois depuis sa création en 1979, les Jeux ne recevront pas le Badminton.
    

(Pour Rappel) Position maintenue du cij sur le badminton  madagascar-tribune.com  N° 5241 : Lundi 24 Avril 2006

L’autre sujet brûlant concerne la demande de Maurice, les Seychelles et Maldives pour la réintégration du badminton aux jeux des îles 2007. Une demande rejetée par le Cij. Ce qui fait que les disciplines sportives à concourir restent au nombre de 15 : Athlétisme, Natation, Football, Boxe, Basket-ball (hommes et dames), Tennis, Volley-ball (hommes et dames), Haltérophilie, Judo, Karaté, Pétanque, Tennis de table, Lutte, Taekwondo et Cyclisme.

(Pour Rappel)  7es JIOI: réunion du CIJ  Le badminton reste définitivement à quai   www.lemauricien.com/mauricien/22/04/2006

Le badminton ne sera pas "récupéré" pour les 7es Jeux des Iles de l'Océan Indien qui se dérouleront du 9 au 19 août 2007 en terre malgache. Les dernières tentatives pour que cette discipline, qui a été présente depuis la première édition à la Réunion en 1979, soit toujours au rendez-vous des îles l'année prochaine, ont échoué hier, lors de la réunion du CIJ, tenue dans la Grande Ile.
"Les discussions ont été longues et très intenses, mais les Malgaches ont campé sur leur position: pas de badminton aux 7es JIOI," nous a déclaré Chintamun Rambocus, au téléphone à Tana, hier soir aux alentours de 21 h 30, soit à peine la première journée des travaux du CIJ terminée. "Le COJI n'a rien voulu entendre de plus. Il a dévoilé les pictogrammes et les mascottes des quinze disciplines qui seront aux Jeux en 2007".
Le ministre mauricien des Sports, Syvio Tang, interrogé hier soir, s'est dit déçu de la décision finale malgache. "Malgré tous les efforts déployés et les campagnes de lobbying entreprises par mon ministère et les autres parties concernées, de même que ceux des pays membres, les Malgaches ont tenu ferme. Quelque part, je dois les comprendre, car ils ont pris cette décision par rapport à leur situation économique difficile".

(Pour Rappel) BADMINTON – RÉUNION DU CIJ, 21-23 AVRIL A MADAGASCAR     L'Express.mu Neeta Persand 04/2006
Ultime tentative pour sauver le badminton

Les pays de la région indianocéanique proposeront à Madagascar de revoir la formule de compétition afin d’inclure la discipline aux 7es Jeux des îles.

Peut-on encore sauver le badminton ? Les pays de la région tenteront de convaincre le COJI de Madagascar de revoir sa décision d’exclure le badminton aux 7es Jeux des îles, lors de la prochaine réunion du Conseil international des Jeux (CIJ) qui se tiendra du 21 au 23 avril dans la Grande île.
La Fédération internationale de badminton (FIB), qui suit avec intérêt ce dossier, dépêchera un de ses membres, en l’occurrence Raj Gaya, à Tananarive pour soutenir les pays concernés dans leur démarche.
Pour rappel, le Mauricien, qui est aussi secrétaire de la Fédération africaine de badminton (FAB), avait effectué une visite à Madagascar en janvier dernier.
Il avait rencontré les autorités malgaches pour essayer de leur faire comprendre l’importance des JIOI aux yeux de la FIB, notamment dans le développement du badminton dans la région. Il avait même proposé, au nom de l’instance, de soutenir techniquement la fédération malgache de badminton.
Du côté de Maurice, le Comité national olympique mauricien (CNOM) a désigné un de ses membres, à savoir Sanjay Goboodhun, pour défendre le dossier badminton lors de la prochaine réunion du CIJ. Le membre de l’Association mauricienne de badminton (AMB), qui était présent aux récents Jeux du Commonwealth, avait d’ailleurs profité de son séjour à Melbourne pour discuter de la question avec les dirigeants des fédérations des Seychelles et des Maldives.
“Et les Seychelles et les Maldives seront présents à Madagascar pour défendre l’intérêt du badminton. Selon nos informations, la Réunion non plus ne compte pas rester les bras croisés. Nous allons nous aligner avec ces pays pour essayer de faire pression sur le COJI malgache pour qu’il revienne sur sa décision d’exclure le badminton des Jeux de 2007”, souligne Sanjay Goboodhun.
Pour ce dernier, il n’est pas logique que le badminton qui est une discipline olympique et qui est présente dans des grands événements tels que les Jeux du Commonwealth, les Jeux Panaméricains, ceux d’Asie voire même aux Jeux d’Afrique soit exclu du rendez-vous indianocéanique. “Le badminton est une discipline qui a pris de l’ampleur sur le plan mondial. Les pays ayant le français en partage militent actuellement pour que cette discipline soit introduite aux Jeux de la Francophonie. Je pense qu’il est du devoir des pays concernés de défendre la cause du badminton”, poursuit-il.
Le COJI malgache avait, pour rappel, justifié sa décision en avançant que la Grande île n’avait pas les infrastructures nécessaires et les moyens pour abriter la compétition dans cette discipline. Mais l’on pense surtout que la position de Madagascar a été motivée par le fait que ce pays n’a aucune chance de médailles dans cette discipline qui a toujours été dominée jusqu’ici par les Mauriciens, Seychellois et Réunionnais.
Toutefois, tenant compte des difficultés avancées par Madagascar, les pays de la région proposeront au COJI malgache de changer la formule de compétition. A la place des compétitions par équipes masculines et féminines, ils suggéreront une compétition mixte. Ce qui réduira le nombre de participants de moitié, soit passant d’un minimum de huit joueurs à quatre par pays. La nouvelle formule allégera en partie le budget du comité organisateur.

(Pour Rappel)  BADMINTON – JIOI 2007  La politique s’en mêle  L'Express.mu Neeta Persand 25/08/2005
L’exclusion du badminton aux 7es Jeux des îles de l’océan Indien qui auront lieu du 9 au 19 août 2007 à Madagascar prend une dimension politique. Une question sur le sujet sera adressée au ministre de la Jeunesse et des Sports, Sylvio Tang lors de la séance parlementaire, mardi prochain.
Rajesh Bhagwan, député de la circonscription Beau-Bassin-Rose-Hill et membre de l’opposition, voudrait savoir du ministre des sports s’il a été mis au courant de la décision du COJI malgache (Comité organisateur des 7es Jeux des îles) de ne pas inclure le badminton à l’édition de 2007. Si tel est le cas, a-t-il l’intention d’entamer des discussions avec le Comité national olympique mauricien (CNOM) et l’Association mauricienne de badminton (AMB) à ce sujet ? Rajesh Bhagwan voudrait également savoir si le ministre Tang a l’intention de faire appel aux autorités malgaches, par voix diplomatique, pour que la question de l’exclusion du badminton aux prochains JIOI soit reprise lors de la prochaine réunion du Conseil international des Jeux (CIJ) prévu pour février 2006.
Rappelons que les joueurs de la sélection nationale ont été les premiers à monter au créneau pour tenter de sauver leur discipline. Ils ont réclamé une rencontre avec les dirigeants de l’AMB pour connaître la position de cette dernière sur la question. “J’espère que nous serons reçus par les membres du comité directeur, d’ici la semaine prochaine”, a déclaré Stéphane Beeharry, porte-parole des joueurs.
La FAB à la rescousse
La Fédération africaine de badminton (FAB), qui a investi gros dans la promotion de ce sport en Afrique, n’est pas restée insensible à la question nonplus. Selon le secrétaire général de la FAB, Raj Gaya, contact a déjà été pris avec la Fédération malgache. “Toutefois, les dirigeants nous ont fait comprendre qu’il faudra attendre le retour du ministre des Sports malgache, qui se trouve actuellement en vacances à l’étranger, pour pouvoir entamer des négociations avec le COJI sur la question de l’exclusion du badminton aux prochains Jeux”, a confié Raj Gaya, qui est aussi membre du Conseil exécutif de la Fédération internationale de badminton.
Comme annoncé dans notre édition de mardi, la FAB envisage d’envoyer une délégation à Madagascar.
L’instance africaine a même l’intention d’offrir son soutien logistique pour l’organisation des compétitions dans cette discipline aux JIOI. Elle compte, également, soutenir Madagascar dans la préparation de ses joueurs en proposant des stages dans les centres d’entraînement de la Fédération internationale et l’apport régulier d’experts étrangers. La FAB proposera, également, aux autorités malgaches l’abolition de la formule de compétition par équipes hommes et femmes. En revanche, elle leur soumettra une nouvelle formule de compétition mixte qui devrait réduire considérablement le nombre de participants par pays.
Maurice a tout intérêt à se joindre à la FAB pour défendre ce dossier auprès des autorités malgaches, car ce sport a toujours été un gros pourvoyeur de médailles, et ce, depuis les premiers Jeux de 1979.


Mascotte Badminton
6° J.I.O.I.